(ava) our brains are sick but it's okay.

AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (ava) our brains are sick but it's okay.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité


MessageSujet: (ava) our brains are sick but it's okay.   Sam 30 Juil - 14:22



but i don't wanna be your friend dear, i wanna be your killer. @tumblr + famille. ★★★

AVA MALONE
SARA SAMPAIO
nom : Malakhov. nom qui clame la puissance d'un héritage russe déchirée par les cris et le sang. accord glacial et subtil sur le bout de la langue. sa mélodie vengeresse résonne encore dans ta tête comme les berceuses que te chantaient ta mère. la noirceur entame ce nom de malheur que tu ne renierais pourtant pour rien au monde. encré dans ta chair, pénétrant tout ton être jusqu'à la moelle, il est celui qui t'as toujours défini. Bien d'autres ont suivi. longue est la liste des noms parcourus durant ces dernières années mais aucun n'a été apte à détrôner l'essence même de ta personne. Il est et restera à jamais. Malone. Emprunt mortel pour échapper au vice d'une vie tourmenté par la haine et la vengeance. Il est de ceux qui changent au grès des saisons lorsque les temps viennent à se faire subtils. prénoms : Avdotya fumée incandescente. essaim de colère noyé au fond du regard, curiosité futile poussant au caprice. réalité éphémère dans laquelle se dessine ta vie, il n'est pas aisé de te suivre. toujours dans le creux de la vague, au grès des changements d'horizons. tu t'es peut-être trouvée dans Ava qui défie alors toutes les lois, ne pensant qu'à ce bien être que tu désires profondément. te livrant corps et âme au désir charnel qui t'animes. tu en oublies l'essence même de tes principes, laissant de côté ta morale pour succomber aux délices de la noirceur qui vit en toi. date et lieu de naissance : 30 juillet 1991 à Saint Petersbourg. à l'aube où la poussière s'accroche au vieux meubles. mur jaunie par le temps qui s'échappent d'ores et déjà entre tes doigts. pulsion violente. déchirure intense et tes premiers cris. larmes roulant le long de tes joues rosées, par la fraîcheur matinale. pleurs en écho répondant aux tiens. vous êtes unissons, deux pour le prix d'une. double à jamais. âge : 25 ans. à l'aube d'une vie scindée en deux dont il ne reste que les séquelles. démon de tes propres cauchemars, tu te délectes de cette peine envahissante. savourant chaque nouvelle année comme si elle signifiait être la dernière. tu vies à outrance, sans te soucier du monde qui t'entoure ne vivant que pour toi. possédant ce qu'il y a à posséder. protégeant ce qu'il y a à protéger. l'impacte du temps n'a aucun effet sur toi, seul compte l'instant présent. statut civil : célibataire. louve sanguinaire, tu ne t'épanouies qu'aux côtés de ta meute. fidèle, certes mais seulement envers les tiens. tu te délectes de cette liberté durement acquise au fil des années. profitant de chaque êtres croisant ton chemin, qu'ils se soient perdus ou qu'ils t'ai trouvé, tu jouis de ce pouvoir de séduction qui n'appartient qu'à toi. abusant de pouvoir  prendre et jeter à ta guise, comme s'il s'agissait là de vulgaires animaux a abandonner. il y a trop de toi dans cette vie et pas assez de place pour y laisser entrer qui que ce soit d'autre. occupation : berceuse incandescente qu'est le son de la lame frottée contre l'aiguiseur. musique mélancolique dont tu ne te lasses jamais le soir avant d'aller embrasser les ténèbres afin qu'elles te procure un repos amplement mérité. folie passagère ou inconfiance certaine. la lame de rasoir entre tes doigts ne te quittes jamais. sommeil instable. fantôme d'une vie, tu ères dans la pénombre à la recherche d'une chose que tu ne perçoit pas. insaisissable instant de vie, tu cherches en vain de quoi demain sera fait. profitant de la fraîcheur de la nuit pour t'inventer une vie que tu n'auras jamais. quand l'aube se présente alors tu n'as d'autres préoccupations que d'enfiler une de tes robes vaporeuses et te fondre dans la foule. instinct primitif ou désir brûlant de reconnaissance, tu t'aventures à la recherche de ta propre personne. oubliant souvent ton objectif principal pour te perdre dans les bras des uns et des autres. succombant à la luxure que tu t'accordes avant que ça ne tourne au vice macabre. orientation sexuelle : bisexuelle. amoureuse des cambrures qui se dessinent à l'égal des ombres chinoises, lorsque la lumière s'adoucit et que le silence se fait. tes proies tu ne les choisis pas, elles viennent à toi. elles se glissent en toi, comme si elles se faisaient happer par les ténèbres. succombant aux délices de tes courbes. qu'ils soient beaux comme des dieux ou qu'elles soient douces comme la soie, seul le plaisir de la chair compte. la subtilité de l'instant et l'électricité divine qui se fond dans les airs jusqu'à évoquer un parfum de possession. des lors ils sont tiens et seule leur prouesse délivra un accord de vie ou de mort. fonds du foyer : $$$$$. papier crissant entre tes doigts. tu joues avec, tu le dépense à tout va, sans jamais en manquer. à croire qu'il pousse sur les arbres des villes que tu parcoures. tu l'aimes et l'exploites à tout va; sans craindre un jour qu'il disparaisse. désir à long terme : se laisser consumer par la laideur de la vie jusqu'à redevenir poussière. embrasser le destin d'une vie sans fondement en détruisant les créateurs de ta noirceur. aspirer leur haine jusqu'à ce qu'elle soit tienne en te délectant de chacun des hurlements poussés. crier jusqu'à t’époumoner, laissant les ténèbres absorber jusqu'à la dernière lueur de vie. mourir à en crever. compétences : instinct de survie. survivre. mot qui revient sans cesse au bord des lèvres des membres de ton clan. mot détesté par les Malakhov. empreinte du chagrin qui ronge leurs moelles alors que l'obligation de fuir se fait. maintenant il faut vivre. langues. maîtrise exceptionnelle du corps linguale mais également du français, russe, anglais, espagnol et de l'allemand. il en faut toujours plus pour se fondre dans la masse. ce n'est pas ton genre mais dans le fond tu prends malin plaisir à te noyer dans ces rôles. armes blanches. passion tranchante, explosion de saveur alors que la lame se frotte à la jugulaire. éclaboussure mortelle salissant la douceur incandescente de ton visage diabolique. maniement douteux et subtil qui te procure une jouissance sans nom lorsque l'autorisation de t'en servir t'ai donné. cuisine. don probablement familiale qui perdure encore au sein de ton clan. il s'agit de ces soirées avec un verre de vin posé sur le comptoir pendant que l'un lance la musique et s'occupe de concocter de douces sucreries. une autre s'occupe à merveille des assaisonnement, réveillant ainsi vos sens, pendant que toi tu t'acharnes à dépecer les cadavres, trop soucieuse de couper avec délicatesse chaque morceaux pour qu'il n'en soit que plus tendre en bouche.  œnologie. tu le savoure à chaque gorgée. passion décuplée auprès de ton père avant que tu ne finisses par te former par tes propres moyens au grès de tes voyages. qu'il ai la couleur du sang ou celle du blé, tu te délectes de chacun des parfums qu'il à t'offrir. il laisse sur tes lèvres un arômes sucrée qui fait toujours ses effets avant un baiser mortel. maîtrise du corps humain. les points qui se lient et se délient au fur et à mesure que tu parcours un être. tu jubiles de savoir la où ça fait mal. sourires narquois au coin des lèvres, torture malsaine qui te donne le pouvoir. tu pourrais tuer rapidement mais tu jouis de les voir se meurtrir. saccager l'être jusqu'au martyre. possession sans nom, tu as beau savoir quoi et comment, tu n'y accordes aucune importance, le supplice étant ta partie préférée. close combat. peut-être qu'ils ont toujours su ce que tu deviendrais. peut-être que c'est pour cela que ton père n'a pas lésiné sur tes entraînements. canaliser ta colère était la première règle. combat rapprocher, danse violente entremêlant deux corps quand ce n'était plus. tu as cette rage en toi qui n'a jamais fait qu'accroître. si tu as un jour cherché à calmer cette soif de haine, aujourd'hui elle fait partie intégrante de ton être. elle te murmure sans cesse, avec cette voix suave : laisse moi m'échapper, libère moi. libère toi. botanique. évasion soudaine. les souvenirs s'emparent de toi quand tu t'occupes de tes plantes. elles te rappellent ta mère que tu admirais tant, quand tu l'observais de loin leur parler. tu reproduis chacun de ses faits et gestes, leur accordant un amour que personne ne te connait. elles restent pourtant venimeuses et mortelles à l'égal de ta personne. traits de caractère : manipulatrice. point fixe dont tu ne te défais jamais jusqu'à obtention. patience mère de toutes vertus. elle est longue l'attente dont tu fais parfois preuve. tu t'immisces à pas de loup dans cette vie qui n'est pas la tienne, rongeant chaque parcelle de quotidien afin d'en démasquer une ouverture. intrusion apprivoisée, tu es au bon endroit, au bon moment, jouant de tes atouts pour mieux régner. manipulation lente et subtile, tu emmêles le vrai et le faux, prêchant ces mensonges amplis de la haine dans laquelle tu te noies. séductrice. regard persan au cœur de la nuit semblable à celui des félins ayant trouvé leur proie. elle vit en toi à chaque lueur qui t'éveilles au désir des esquisses humaines. elle semblait impossible à apprivoiser et tu as pourtant su la dompter comme tu l'aurais fait avec un étalon. tantôt capricieuse, elle est pourtant constamment présente, parfois à ton égard quand tu n'y prêtes point d'attention. se roulant au bord de tes lèvres, colorant de cette teinte rosée l'orée de tes pommettes avant de ne glisser une lueur magnétique aux fonds de tes yeux.  colérique. jamais elle ne te quitte quand bien même la faiblesse se présente. toujours sur le premier pont, prête à surgir des la moindre occasion. douceur dévorante qui creuse encore et encore, laissant un trou béant dans ta poitrine. elle te bouffe avec ardeur, empiétant sur le reste de tes émotions. constante à tout heure, elle est reine du monde absurde dans lequel tu vis. ambitieuse. à la terreur que tu ne connais plus de l'avoir trop fréquenté. tu t'es trouvé un chemin que tu arpentes encore et toujours mais avec une conviction nouvelle. aujourd'hui plus rien ne t'effraie et tu 'es pas prête à lâcher prise. quand tu veux, tu prends ! créative. il y a ces images qui se bousculent dans ta tête. rêve incandescent dont tu es le personnage principal. cette vie qui n'est rien d'autre qu'une pièce de mauvais goût. tragédie vulgaire, où perdre est l'objectif principal de cette querelle entre rêve et réalité. dilemme sans solution, caprice d'une vie sans saveur. le rideau tombe et le rouge envahit la pièce. cynique. regard narquois et sourire accrocheur. avec toi il faut toujours s'attendre au pire. tu ce cynisme naturel qui s'anime à la moindre envie de meurtre. certain trouveront ça drôle, d'autre seront plus intelligents, auront peur et prendront la fuite. tu es un mystère à part entière, tout en complexité, la facilité ne te connait pas. fêtarde. musique soporifique, embrumant ton esprit trop réfléchi. tu te laisse aller sur les notes de mauvais goût, oubliant jusqu'à tes pulsions meurtrière. l'alcool te dévore, violant avec ardeur ton sang qui subit ce délicieux poison. tu oublies tout quand tu te perds dans ces soirées voluptueuses où les vices reprennent leur plein pouvoir. indépendante. chaîne invisible et pourtant bien présente. elles entourent chacun des poignets du clan malakhov. ce n'est pas pour déplaire, tu ne saurais vivre sans. il est cependant des jours où ton cœur plus noir que d'autre aime se perdre dans les méandres des ténèbres. tu es seule des lors. attaquant et achevant le labeur de tout effort. tu te délectes de ces moments solitaire où tu te permet tous tes caprices. jalouse. sentiment acerbe ayant un goût subtilement amer. tu te perds dans ce sentiment que tu ne connais que trop et pourtant t'envahie à la première occasion. certainement pas partageuse, tu détestes que l'on vienne empiéter sur tes plates bandes. serres acérées, que l'on vienne un jour te tenter. opportuniste. une clé qui embrasse une serrure, le métal qui se frotte au bitume dans un bruit strident. sueur froide, respiration haletante et ça cogne. la chance n'existe pas, il n'y a que des opportunités à prendre ou à laisser. la réflexion ne se fait plus, quand poings liés se passent autours d'une gorge jusqu'à l'étouffement. aspiration : famille. unique raison de ton combat, celui que tu mènes depuis bien des années en quête de paix. ta confiance leur est dû et ils la possède dans sa totalité. prête à tout tu seras pour eux, aucune peur ne pourrait t'arrêter quand ils sont en jeux. ils sont ton équilibre dans ce monde de brute où tu as oublié depuis bien longtemps ton humanité. la balance qui apaise ton âme emplie par les noirceurs d'une vie trop brutale pour un être comme le tient. souffle nouveau, sang de ton sang, chair de ta chair, rien ne pourrait aller à l'encontre de ce lien qui vous uni. rien ne brisera cet éternel attachement, cet amour indomptable que seul le sang subsiste.  



signe astrologique : Lionne. celle qui rugie et dévore sa proie sans pitié. crinière flamboyante lorsque le vent s'amourache de ta personne. prédatrice du mal ayant un putain de goût pour la destruction des espèces autres que la tienne. prénom de l'ami imaginaire : tu as très certainement dû lui couper la tête à la naissance. vivre en permanence avec un couteau dans chaque main n'a pas dû aider à sa survie. plat préféré : le bloody ava. mieux vaut pour vous de ne jamais faire la rencontre de cette boisson dont toi seule à le secret. ne reste que son nom pour dominer la curiosité de certain. couleur préférée : rouge carmin. celui qu'elle portait lorsque tu as laissé ses lèvres embrasser les tiennes. tu te rappelles sa chaleur alors que tes mains glissaient le long de son corps dans une caresse sans fin. équilibre entre le rouge sang et le noir de la nuit. mélange subtil qui t'attires à outrance. désir intense, parfum d'interdit, cèdes à la tentation qui t'enivres. cèdes aux délices et aux merveilles. un baiser puis le silence. cadavre exquis abandonné au bord du lit. catin meurtrie dans les tréfonds de la nuit.  genre de musique apprécié : classique. notes salvatrices absorbant l'agonie d'une vie sans mérite. subterfuge mélodieux pour endormir les mœurs. berceuse ensorcelante quand tapis dans l'ombre Morphée se dévoile. attirances : ses dessous en dentelle ôtés du bout des doigts. ses baisers au parfum divin de femme abandonnant mari et enfants pour une paire de seins. la tentation qui prend possession de leur âme embrumée par l'envie. chair brûlante où planter griffes et crocs, avant que leur doigts ne viennent s'enrouler autour de ta gorge. étranglement délicat, jeux suaves, frissons enivrant. tues l'amour  : il y a l'insolence des effluves de whisky quand la nuit s'ouvre au plaisir de la débauche. ces mains qui pensent avoir le droit de s'apposer sur ta peau dorée. leurs mots incandescents qui te donne envie de vomir plutôt que de gaspiller ton temps à leur accorder une mort qui serait bien plus clémente que leur misérable vie.

Les vilains petits détails
01. les origines du mal sont ancrées à ton nom. un jour tu le retrouveras. ces racines russe que tu n'as que cacher pour vieillir en paix. combat incessant pour regagner une fierté si durement construite par tes aïeuls. le rêve d'une vie ou le jour se lèvera sur tes pas foulant le sol russe que tu n'as pas revue depuis tes 15 ans. 02. tu étais le sang de leur sang. sang qui s'est déversé sous tes yeux et ceux de ta jumelle et de ton frère qui tenait le revolver. tu ne lui en a jamais voulu, il n'a fait qu'obéir. sauver vos vies. tu gardes cette amertume au fond de la gorge, ne pouvant effacer le visage de cette homme qui a détruit ta famille. ce même homme qui bouleverse tes cauchemars. il t'effraie constamment, tu le voudrais mort mais tu as peur de te retrouver incapable de tout acte le jour où tu lui feras face. 03. proie des anciens temps devenue aujourd'hui chasseuse. tu traques sans répits ceux qui t'ont appris ce qu'était le calvaire. tu n'as d'yeux que pour cette chasse à laquelle tu t'adonnes depuis maintenant quelques années. jubilant de pouvoir laisser derrière toi quelques cadavres qui n'en méritaient pas moins. tu ne te sépares pas pour autant de ta méfiance, tu sais que les rôles s'échangent constamment dans cette fuite sans fin. 04. sculptures au teint albâtre. la peau froide à l'égale du marbre. aucun détails ne t'échappes quand tes yeux se posent sur ces statues grecques. elles t'embobinent dans leur beauté presque surnaturelle. tu passes des heures à courir les musées, te laissant subjuguer par la douceur de ces créatures sans vie. 05. artiste sanguinaire. tu laisses ton couteau se glisser dans la chair comme un pinceau  sur sa toile. regardant le rouge s'évaporer. les battements de la musique accompagne tes mouvements dans cette danse sanglante dont tu ne sais pas te lasser. soif de sang dont tu ne saurais te défaire. tu embrasses les ténèbres au rythme des hurlements de tes victimes, tuant sans la moindre compassion. 06. insatiable envie de chair humaine. quand tu ne la poignardes pas, tu la désires au plus profond de toi. à l'orée de la nymphomanie, tu te refuses à avouer ce pêché qui brûle en toi tel l'acide sur la peau. tu te contentes de fuir la réalité en prétendant. dévoilant un monstre pour en cacher un autre. 07. plaie béante au creux de ta poitrine. sensation de vide intense et pourtant pas la moindre place pour y accueillir quiconque. seuls ton frère et ta sœur en possèdent les miettes. elles sont si bien gardées. un coffre ensevelit dans une vie passée les renferment. l'amour est un mot bien singulier pour ta personne. un sentiment dont tu ignores tout dans les moindres détails. sentiment dont tu te passeras probablement jusqu'à la fin de ton existence. 08. lieux infâmes, odeur cadavérique. il y a ces bas fonds où tu te rends. nommé jardin secret, tu oublies l'argent et les tenues extravagantes pour les feux des bidons villes. tu n'as aucun compte à rendre, te laissant même séduire par une envie d'aider ton prochain. écoutant les histoires qui se livrent comme si tu fréquentais ces quartiers depuis des années. leur confiance t'apportes une certaine forme de paix. pendant un instant tu peux te laisser aller à l'oublie. 09. parfois ta vie à des consonances de normalité lorsque tu te perds dans les clichés d'une vie saisit sur le fait. tu captures l'instant d'un moment, cachée derrière cet objectif. il t'arrive souvent de regarder les photos tard le soir. pleurant sur ces notes de bonheur que tu ne connais pas. tu rêves de cette douceur qui à l'air si agréable. tu sais que tu ne la mérite pas. tu sais qu'elle n'est pas pour toi mais parfois tu te surprends à en rêver. comme si tout ça pouvait devenir possible, ne serait-ce l'espace de quelques minutes. 10. si tu sembles froide aux premiers abords il n'est pourtant pas compliqué pour toi de te faire des amis. dans une autre vie tu aurais pu être une merveilleuse actrice. tu sais comment t'entourer et tu le fait bien. rester caché n'est pas ton genre, tu préfères t'exposer alors autant le faire en bonne compagnie. et tant pis pour les déceptions que tu engendreras tôt ou tard.

pseudo/prénom : vinie. scénario ou inventé : inventé à six mains    autres persos : nop. tes impressions sur le forum : CHARLIE PRÉSIDENTE ! Okay je sors  Arrow où l'avez-vous connu : J'allais dire un truc mais je crois que je vais me retenir  :indie:

Code:
<b>SARA SAMPAIO</b> - Ava Malone



Dernière édition par Ava Malone le Mer 10 Aoû - 22:39, édité 27 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: (ava) our brains are sick but it's okay.   Sam 30 Juil - 14:23

Il était une fois, une histoire de Sims


i'm not a bad person, i'm just a little bit different.
esquisse de vie blottie contre un mur bétonné. l'âme inexistante au fond du regard, perdu dans la contemplation de la fissure qui ne fait qu’accroître. la peau rongée à sang, chair creusé par la faim qui dessèche tes lèvres. tu ne fais plus partie de ce monde. tentation de survie vaine. le corps marqué par ces trois dernières années qui n'ont fait rien d'autre que te détruire petit à petit. le teint blême, teinté par le violine qui se dessine telle une aquarelle en dessous de chacun de tes yeux. gerçure mordant le pourpre de ta bouche qui tente en vain de murmurer un dernier appel à l'aide. respiration saccagée par les côtes brisées. les bleus sur ta poitrine ne te font plus mal mais les larmes n'ont de cesse de rouler. tu n'es plus rien. réduite à l'état de chose insignifiante. tu n'écoutes plus ce qu'ils te disent. tu es loin maintenant, même leurs mains sur tes bras ne te sortent plus de cet état d'agonie. tu t'en vas. ils tirent sur tes chaînes, te forçant a sortir de cette cage qui est devenue ta maison. tu te laisses traîner jusqu'à ce que tu parviennes enfin à te relever. te dresser sur tes pieds abîmés par la ferraille qui bousille tes chevilles. tu croises les regards de ton frère et ta jumelle. lueur d'espoir quand tu vois leur visage fatigué par la torpeur de cette vie que vous n'avez pas choisi. tu aimerais leur sourire mais tu es figée dans une monotonie sans nom. il cri plus fort, approchant ses lèvres de ta peau. te rappelant qu'il n'a pas de respect pour les sales chiennes de ton espèce. tu ne te défends plus. qu'elle chose insignifiante se défendrait ? tu voudrais fermer les yeux, t'éteindre doucement pour mettre fin à cet enfer qui perdure. tu n'as jamais compris. pourquoi nous garder en captivité, n'as tu cessé de te demander. pourquoi ne pas nous tuer comme ils l'ont fait pour nos parents. l'utilité de tout ça. puis les questions ont succombé à ta faiblesse. tu as arrêté de penser. survivre était le but ultime. tu as réussi en quelque sorte puisque tu es là, à demi-morte, accrochée à un pauvre type qui n'a fait que te traiter comme de la sous-merde. maltraitée, affamée, violentée, brisée. voilà ce que tu es. tu le laisses comme à son habitude dessiner des bleus sur tes bras amaigris. combat incessant pour une nouvelle inspiration. air infâme s'engouffrant dans tes poumons. plaie un peu plus profonde chaque jour. sifflement strident au creux de tes oreilles quand tu comprends ce qu'il se passe. ta vision est flou mais les corps s'arrachent les uns aux autres. attaque violente. libération soudaine. c'est ton frère qui se bat pour sa survie..

instant de folie ou envie suicidaire. tu n'as jamais compris comment tes chaînes se sont retrouvés autours de son cou. tu as juste serré jusqu'à violer la peau, la laissant se déchirer sous le métal froid. inconscience. tu hurlais sans t’entendre, la rage dévorant chaque parcelle de ton être. tu as frappé encore et encore. tu as cogné, poings liés, jusqu'à ce que son visage n'en soit plus un, bouffé par les hématomes. mains tremblantes ensanglantées par une violence soudaine, tu n'as pu t'empêcher de lécher ta lèvre inférieure qui avait ce goût de cuivre. sa main froide s'est posée sur ton épaule. tu as craqué, laissant toute la haine que tu avais en toi sortir. tu n'as jamais cherché à savoir ce qu'il s'était passé, ni ce que tu laissais derrière toi. tu as pris ce couteau qu'il t'as tendu dans une main et dans l'autre ce revolver. il t'as pris dans ses bras et ta jumelle s'est joint à ce mouvement d'affection qui avait été inexistant pendant ces trois années. les larmes ont roulé. l'espace d'un instant tu t'es sentie en sécurité. comme si tout cela n'avait été qu'un cauchemar. tu t'es laissée submerger par cette compassion soudaine, tu revenais doucement à la vie..

tout s'est enchaîné très vite ce jour là. les balles ont fusé dans la pièce. les couteaux ont poignardé et la rage s'est dissipée pendant un temps. ton esprit se refuse à toi quand tu tentes vainement de te rappeler de chaque détails de cette libération. ces souvenirs te mettes dans une colère noire qui te pousses souvent -constamment- au meurtre. les séquelles ont laissé leurs empreintes, ancrées au fer rouge sur ta chair. elles ont élu résidence au plus profond de ton être et demeurent. besoin incessant de satisfaire cette soif de sang qui ne s'évapore jamais. ton frère à tenté en vain de te canaliser mais tu ne le peux guère. lutter est inutile. tu as ce besoin hurlant au fond de toi de détruire. tu as ce besoin vicieux de tuer, de saccager avec rage les corps des hommes qui t'ont fait subir cette infamie à toi et ta famille. tu n'arrives pas à résister, quand bien même tu restes assise devant la porte de la chambre de ta sœur jumelle. elle semble trouver la paix lorsque ses yeux sont clos. tu sais que c'est faux mais tu la jalouse quand les ténèbres te dévorent. alors tu rejoins ton autre double et tu l'accompagnes dans ses combats. lui aussi à ses démons. vous en avez tous. le silence se fait et les coups fusent. vous rendant plus fort de jour en jour. succombant à l'envie de faire comme s'il ne s'était jamais rien passé, comme si tout cela n'avait jamais existé. pourtant c'est écrit sur vos âmes à l'encre indélébile. vos vies sont bercées par le sang que vous avez fait couler. mais qu'importe puisque à l'aube, les démons quittent le nid, ils reviendront tôt ou tard. en attendant tu t'évanouies dans la nature, entremêlant ton corps à ceux des autres pour oublier ce chagrin et tu piétines leur cœur jusqu'à ce qu'ils ressentent la même chose que toi. tu tentes de survivre à demain.  





Dernière édition par Ava Malone le Mer 10 Aoû - 13:24, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lacey Malone
Félicitations tu vas bientôt toucher le fond, c’est bien.
avatar

Messages : 162
Emménagement : 30/07/2016
Pseudo : good vibes. aka lau(rie).
Avatar : cutie speckhart • (ava) cheap thrills (gifs) tumblr (sign) myself + tumblr + r.m. drake.
Autres comptes : fabulous lacey is unique.
Bonus à long terme : 0

Âge : vingt-cinq fleurs fanées le long des cicatrices du temps. vingt-cinq années passées à effleurer l'enfer, brûlant chaque parcelle de ton être.
Statut : célibataire, éperdument amoureuse par le passé, endeuillée sous un voile de noir. tu ne cherches plus l'amour, il est enterré six pieds sous terre.
Occupation : harmonie lumineuse en plein jour, dentelle aux accords purs. crocs acérés à la nuit tombée, chimiste joueuse aux allures d'ange cachant le visage du démon.

Social Simbook
Carnet d'adresses:

MessageSujet: Re: (ava) our brains are sick but it's okay.   Sam 30 Juil - 14:23


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thesimsplaywithlife.forumactif.org/t2456-lacey-our-brains-are-sick-but-it-s-okay http://thesimsplaywithlife.forumactif.org/t2543-lacey-are-you-insane-like-me-been-in-pain-like-me
Nora Chamberlain
MADAME CHAMBY LEWIS
avatar
MADAME CHAMBY LEWIS

Messages : 7249
Emménagement : 01/12/2015
Pseudo : alexia, moonstruck.
Avatar : nicola peltz, balaclava.
Autres comptes : sony, arìa, elis.
Bonus à long terme : 89

Âge : vingt-deux ans.
Statut : #pouetpouet
Occupation : tornade blonde à l'éruption solaire.
Rps en cours : doudou, rust, lys, iké, mia.

Social Simbook
Carnet d'adresses:

MessageSujet: Re: (ava) our brains are sick but it's okay.   Sam 30 Juil - 14:24

reeee

_________________
my ghost, where'd you go? ♒︎ i don't like them innocent, i don't want no face fresh. i like the sad eyes, bad guys, mouth full of white lies. kiss me in the corridor, but quick to tell me goodbye. and i swear i hate you when you leave but i like it anyway. © endlesslove.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thesimsplaywithlife.forumactif.org/t53-nora-wasted-youth http://thesimsplaywithlife.forumactif.org/t1783-nora-blue-moon
Maverick Malone
« On a frôlé la vie ! »
avatar

Messages : 338
Emménagement : 30/07/2016
Pseudo : nath
Avatar : sean o'pry ( Tag vava) good vibes. (sign) r.m drake (quote)
Autres comptes : Lysandre & Teagan
Bonus à long terme : 146

Âge : 28 annnées de galère dont 25 partagées avec les 2 femmes de sa vie. (30/07)
Statut : céibataire le coeur réfractère aux sentiments
Occupation : aiguise ses lames, charge ses armes, dompte ses démons, envoute ses victimes
Rps en cours : Sil - Coco - Baya - Lacey





Social Simbook
Carnet d'adresses:

MessageSujet: Re: (ava) our brains are sick but it's okay.   Sam 30 Juil - 14:26


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thesimsplaywithlife.forumactif.org/t2454-maverick-our-brains-are-sick-but-that-s-okay http://thesimsplaywithlife.forumactif.org/t2542-laissez-vous-attirer-par-les-flammes-de-l-enfer-mav
Elias O'Domhnaill
BEAU ET CON
avatar
BEAU ET CON

Messages : 3351
Emménagement : 11/04/2016
Pseudo : ALLES
Avatar : Nicolas Simoes / SWEET DISASTER
Autres comptes : Maël, Anna & Mathys.
Bonus à long terme : 112

Âge : 26 ans (31 janvier).
Statut : Avec le plus merveilleux des hommes : Noah..
Occupation : Anciennement barman, maintenant... viré.
Rps en cours : AdamJude

Social Simbook
Carnet d'adresses:

MessageSujet: Re: (ava) our brains are sick but it's okay.   Sam 30 Juil - 14:29

Faut jamais se retenir ici.
Rebienvenue alors ?

_________________



« you're all that matters to me »
C'est pas vraiment des fantômes, mais leur absence est tellement forte, qu'elle crée en nous une présence qui nous rend faible, nous supporte. C'est ceux qu'on a aimés qui créaient un vide presque tangible, car l'amour qu'on leur donnait est orphelin, il cherche une cible. Pour certains on le savait, on s’était préparé au pire, mais d'autres ont disparu d'un seul coup, sans prévenir. © .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: (ava) our brains are sick but it's okay.   Sam 30 Juil - 14:44

malone powaa :indie: :indie: :indie:

nora

elias, je retiens ça pour la prochaine fois
oui rebienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Tonton Archie
i'm only a crack
in this castle of glass
avatar
i'm only a crack in this castle of glass

Messages : 779
Emménagement : 30/12/2015
Pseudo : a sam has no pseudo
Avatar : cameron monaghan (mine)
Autres comptes : ex uncle archie
Bonus à long terme : 0

Âge : twenty-two bullshits
Statut : black bird
Occupation : plongeur hier, barista aujourd'hui, dealeur demain, qui sait.

Social Simbook
Carnet d'adresses:

MessageSujet: Re: (ava) our brains are sick but it's okay.   Sam 30 Juil - 16:30

re-bienvenue par ici.

_________________
 
VOTEZ MOI PARCE QUE JE SUIS MIGNON ET GENTIL   ET PARCE QUE J'AI LE MEILLEUR DIRECTEUR DE CAMPAGNE AUSSI ET PARCE QUE J'OFFRE MON CORPS A TOUT CEUX QUI VOTERONT POUR MOI Arrow  
#MISTERTSHIRTMOUILLE2016
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thesimsplaywithlife.forumactif.org/t2408-cheap-thrills-wes http://thesimsplaywithlife.forumactif.org/t2434-unspoken-wes#60362
Invité
Invité


MessageSujet: Re: (ava) our brains are sick but it's okay.   Sam 30 Juil - 16:55

oh notre ancien archie avec un e merci
quoi que soit dit en passant ce perso à l'air pas mal
Revenir en haut Aller en bas
Tonton Archie
i'm only a crack
in this castle of glass
avatar
i'm only a crack in this castle of glass

Messages : 779
Emménagement : 30/12/2015
Pseudo : a sam has no pseudo
Avatar : cameron monaghan (mine)
Autres comptes : ex uncle archie
Bonus à long terme : 0

Âge : twenty-two bullshits
Statut : black bird
Occupation : plongeur hier, barista aujourd'hui, dealeur demain, qui sait.

Social Simbook
Carnet d'adresses:

MessageSujet: Re: (ava) our brains are sick but it's okay.   Sam 30 Juil - 17:06

en personne I love you

_________________
 
VOTEZ MOI PARCE QUE JE SUIS MIGNON ET GENTIL   ET PARCE QUE J'AI LE MEILLEUR DIRECTEUR DE CAMPAGNE AUSSI ET PARCE QUE J'OFFRE MON CORPS A TOUT CEUX QUI VOTERONT POUR MOI Arrow  
#MISTERTSHIRTMOUILLE2016
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thesimsplaywithlife.forumactif.org/t2408-cheap-thrills-wes http://thesimsplaywithlife.forumactif.org/t2434-unspoken-wes#60362
Noah Gallager
KING DISNEY
avatar

Messages : 1132
Emménagement : 22/04/2016
Pseudo : hope
Avatar : théo james + kath
Autres comptes : evan & seth
Bonus à long terme : 82

Âge : 30 bougies - 26 novembre
Statut : “As he read, I fell in love the way you fall asleep : slowly, and then all at once.” - TFIOS, J. Green (Elias&Noah)
Occupation : antiquaire + monsieur loyal
Rps en cours : elias (9), sky

Social Simbook
Carnet d'adresses:

MessageSujet: Re: (ava) our brains are sick but it's okay.   Sam 30 Juil - 18:13

Ce qu'elle est belle ** Et je sens que cette fratrie va tout dépoter
Rebienvenue sur le forum, hâte de lire la suite

_________________
Take me down to the river bend, take me down to the fighting end. Wash the poison from off my skin, show me how to be whole again. Fly me up on a silver wing, past the black, where the sirens sing. Warm me up in a nova's glow and drop me down to the dream below. Bring me home in a blinding dream, through the secrets that I have seen, wash the sorrow from off my skin and show me how to be whole again.

(c) acidbrain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thesimsplaywithlife.forumactif.org/t1617-noah-become-yourself?nid=2#30998 http://thesimsplaywithlife.forumactif.org/t1618-noah-bring-me-back-to-life
Invité
Invité


MessageSujet: Re: (ava) our brains are sick but it's okay.   Sam 30 Juil - 19:54

cette fratrie va être un cauchemar vivant ( :indie: ) merci !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: (ava) our brains are sick but it's okay.   Sam 30 Juil - 20:33

Rebienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: (ava) our brains are sick but it's okay.   Sam 30 Juil - 21:13

merci
Revenir en haut Aller en bas
Rafaëlle Coolidge
la folie qui fait tout
avatar

Messages : 2449
Emménagement : 02/12/2015
Pseudo : marine
Avatar : bb lapin. (@faust)
Autres comptes : tigrou et maé.
Bonus à long terme : 0

Âge : vingt-trois.
Statut : FAN TEAM TIGRA!
Occupation : banditisme.
Rps en cours :
OPEN!
sony, butt, rae


MessageSujet: Re: (ava) our brains are sick but it's okay.   Sam 30 Juil - 23:42

la deuxième soeur, putain de famille de canons quoi! bienvenue chez toi jolie panthère

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: (ava) our brains are sick but it's okay.   Dim 31 Juil - 1:54

Bienvenue sur PWL 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: (ava) our brains are sick but it's okay.   Dim 31 Juil - 15:17

merci raf j'adore ton vava au passage

merci clément
Revenir en haut Aller en bas
Lula Rose
Y A PERSONNE AU BALCON.
avatar
Y A PERSONNE AU BALCON.

Messages : 1318
Emménagement : 27/04/2016
Pseudo : flightless bird, manon.
Avatar : elashiry, fbird (avatar), signature (tumblr).
Autres comptes : cal flores.
Bonus à long terme : 210

Âge : vingt-trois.
Statut : désordonné.
Occupation : barmaid à l'éruption solaire.
Rps en cours : elis.

Social Simbook
Carnet d'adresses:

MessageSujet: Re: (ava) our brains are sick but it's okay.   Dim 31 Juil - 15:51

oooh, rebienvenue par ici toi. on se fait envahir de malone.

_________________


«loosen up and lose your mind, walking on a tightrope wire with a hundred thousand butterflies floating in the orange skies above my head.»


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thesimsplaywithlife.forumactif.org/t1651-she-s-thunderstorms http://thesimsplaywithlife.forumactif.org/t2382-lula-rose-caleb-flores#57961
Jay Curtis
SHAKE SHAKE SHAKE ! Shake ton milshake
avatar
SHAKE SHAKE SHAKE ! Shake ton milshake

Messages : 203
Emménagement : 05/07/2016
Pseudo : Daylight/Anne Laure
Avatar : Kit Harrington; Shiya
Autres comptes : La tornade brune
Bonus à long terme : 0

Âge : 28 ans
Statut : Célibatard, je suis bien mieux seul.
Occupation : Barman, et photographe dans certaines occasions.

Social Simbook
Carnet d'adresses:

MessageSujet: Re: (ava) our brains are sick but it's okay.   Dim 31 Juil - 18:55

Re-Bienvenue à toi

_________________
⊹ “Ce sont toujours les cons qui l'emportent. Question de surnombre.” ⊹
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: (ava) our brains are sick but it's okay.   Dim 31 Juil - 19:54

lula avec mimi elle est tellement parfaite
si seulement on ne faisait qu'envahir les lieux..

merci zoey
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: (ava) our brains are sick but it's okay.   Sam 6 Aoû - 12:21

Citation :
charlie présidente !
jor l'aut' comment qu'elle fait d'la lèche.

bienvenuuuue.
vous êtes pas drôles à arriver les trois en même temps, j'fais que ça de baver sur les malone là. ça va l'ADN là un peu, pas trop de problème ?
sinon, j'viens goûter le bloody ava quand tu veux.
sinon², j'suis amoureuse de ta plume aussi (bc vous êtes le mal à tous écrire aussi bien là, ta partie orientation sexuelle avec les ombres chinoises, brrrr je me meurs. ) donc au risque de me répéter, toi et moi un lit un lien.
puis j'adore le caractère d'ava.
Revenir en haut Aller en bas
Mamie
it's a wonderful sim's life
avatar

Messages : 1202
Emménagement : 01/12/2015
Pseudo : .
Avatar : .
Autres comptes : .
Bonus à long terme : 0


Social Simbook
Carnet d'adresses:

MessageSujet: Re: (ava) our brains are sick but it's okay.   Sam 6 Aoû - 19:35

Rebienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: (ava) our brains are sick but it's okay.   Lun 8 Aoû - 19:52

bambi (j'aime tellement ce nom) mais quel accueil
on touche pas a charlie !! c'est la présidente de mon coeur d'abord
ne bave pas trop chérie, je ne voudrais pas que tu te noies dans ta propre salive
trop de compliments, c'est adorable toi + moi + un lit lien quand tu veux

merci lane
Revenir en haut Aller en bas
Maverick Malone
« On a frôlé la vie ! »
avatar

Messages : 338
Emménagement : 30/07/2016
Pseudo : nath
Avatar : sean o'pry ( Tag vava) good vibes. (sign) r.m drake (quote)
Autres comptes : Lysandre & Teagan
Bonus à long terme : 146

Âge : 28 annnées de galère dont 25 partagées avec les 2 femmes de sa vie. (30/07)
Statut : céibataire le coeur réfractère aux sentiments
Occupation : aiguise ses lames, charge ses armes, dompte ses démons, envoute ses victimes
Rps en cours : Sil - Coco - Baya - Lacey





Social Simbook
Carnet d'adresses:

MessageSujet: Re: (ava) our brains are sick but it's okay.   Mer 10 Aoû - 22:41

On va tout déchirer.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thesimsplaywithlife.forumactif.org/t2454-maverick-our-brains-are-sick-but-that-s-okay http://thesimsplaywithlife.forumactif.org/t2542-laissez-vous-attirer-par-les-flammes-de-l-enfer-mav
Nora Chamberlain
MADAME CHAMBY LEWIS
avatar
MADAME CHAMBY LEWIS

Messages : 7249
Emménagement : 01/12/2015
Pseudo : alexia, moonstruck.
Avatar : nicola peltz, balaclava.
Autres comptes : sony, arìa, elis.
Bonus à long terme : 89

Âge : vingt-deux ans.
Statut : #pouetpouet
Occupation : tornade blonde à l'éruption solaire.
Rps en cours : doudou, rust, lys, iké, mia.

Social Simbook
Carnet d'adresses:

MessageSujet: Re: (ava) our brains are sick but it's okay.   Mer 10 Aoû - 23:38

je valide I love you n'oublie pas d'aller faire des demandes de logement, emploi, ainsi que de te créer une fiche de liens. pour mieux préparer ton intégration, n'hésite pas à passer par le flood des nouveaux ainsi que par les demandes de rps ! bon jeu parmi nous, et n'hésite pas à me contacter si tu as le moindre soucis !

_________________
my ghost, where'd you go? ♒︎ i don't like them innocent, i don't want no face fresh. i like the sad eyes, bad guys, mouth full of white lies. kiss me in the corridor, but quick to tell me goodbye. and i swear i hate you when you leave but i like it anyway. © endlesslove.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thesimsplaywithlife.forumactif.org/t53-nora-wasted-youth http://thesimsplaywithlife.forumactif.org/t1783-nora-blue-moon
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: (ava) our brains are sick but it's okay.   

Revenir en haut Aller en bas
 
(ava) our brains are sick but it's okay.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (ava) our brains are sick but it's okay.
» apo | she's sick and she's wrong (09/06)
» melissa ✤ put a gun to your head and paint the walls with your brains

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
the sims™ PLAY WITH LIFE :: NOUVELLE PARTIE :: Créer un sim :: Sims validés-
Sauter vers: