(lacey) our brains are sick but it's okay.

AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (lacey) our brains are sick but it's okay.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lacey Malone
Félicitations tu vas bientôt toucher le fond, c’est bien.
avatar

Messages : 162
Emménagement : 30/07/2016
Pseudo : good vibes. aka lau(rie).
Avatar : cutie speckhart • (ava) cheap thrills (gifs) tumblr (sign) myself + tumblr + r.m. drake.
Autres comptes : fabulous lacey is unique.
Bonus à long terme : 0

Âge : vingt-cinq fleurs fanées le long des cicatrices du temps. vingt-cinq années passées à effleurer l'enfer, brûlant chaque parcelle de ton être.
Statut : célibataire, éperdument amoureuse par le passé, endeuillée sous un voile de noir. tu ne cherches plus l'amour, il est enterré six pieds sous terre.
Occupation : harmonie lumineuse en plein jour, dentelle aux accords purs. crocs acérés à la nuit tombée, chimiste joueuse aux allures d'ange cachant le visage du démon.

Social Simbook
Carnet d'adresses:

MessageSujet: (lacey) our brains are sick but it's okay.   Sam 30 Juil - 14:23



i don't dress up for boys. i dress up to stare at my reflection as i walk by store windows. @tumblr + famille. ★★★

LACEY MALONE
FEATURING ANNA SPECKHART
nom : Malakhov l'échine de ton être, le sang ancré à ton âme, le passé douloureux entremêlé à l'amertume d'une vie déchue, d'une vie effacée et oubliée. Un adieu déchirant, photo éphémère d'un souvenir pour toujours gravé au creux de la peau. Caractère de feu au allure d'ange, le démon qui sommeille, l'ombre sur le tableau. La déchéance à tout jamais. • Malone l'imposture, le cri de l'agonie qui brise le silence, et qui pourtant on entend guère. La cicatrice, le changement qui se renouvelle à chaque nouveau départ. La trahison de son propre sang, la haine de son propre nom. Le démon en personne. Démon de minuit, insomnie qui conduit aux cauchemars. Il n'y a plus de place pour la réalité. prénoms : Lyudmila la fleur, fragile et belle. Délicate et douce. Malmenée et brisée. Détruite au point de non retour, départ pour un autre monde, une autre vie. L'identité cachée, couverte de sang, de rancoeur, de haine. L'amertume sur la langue, la rage dans les yeux. Un nom qui sonne faux aux oreilles et qui diable, ramène pourtant tous les espoirs. • Lacey lionne féroce, déterminée et imbue. Ô grand amour qui se brise en milles morceaux. Parfaite symbiose semblable à de la magie. Juste une facette, un masque qui cache la vérité. La tempe qui cogne, la respiration coupée. Un jeu. Encore et toujours. Mais à quel prix. Liberté chérie qui court, court au loin. Le temps qui tourne, défile, s'échappe. Gare aux apparences. date et lieu de naissance : 30 juillet 1991 à St Pétersbourg (Russie) sur les traces des origines, sur le retour du passé, dans un sens où plus rien n'a de sens. Un instant la magie est là, celui d'après elle est partie. Disparue, tel un mirage qui se joue des nerfs, qui manigance avec merveille ses victimes. La froideur un jour, la chaleur un autre. Plus rien ne semble signifier quoi que ce soit. Pourtant, la mémoire n'oublie jamais. âge : Vingt-cinq ans et l'attrape-rêve qui retient les souvenirs d'une année supplémentaire. Malheurs d'une vie qui s'encastre dans le mur, continuant sa route à travers les brisures. Le verre qui éclate, s'éparpillant, laissant les marques d'une mémoire engloutie par le noir. Si bien que le temps n'a plus d'impact. Vingt-cinq années où la blessure est restée intacte, traversant les siècles et le temps. statut civil : Célibataire l'amour détruit, massacre des coeurs. Les larmes ne valent pas la peine d'être versées pour celui qu'on nomme le grand amour. L'interdit qui s'avance, qui s'attache aux chevilles. Mais l'amour qui sature, chevauche la haine qu'importe s'il n'y a qu'un pas. L'ange déchu ne peut aimer lorsqu'il ne sait comment apporter compassion. Et pourtant fut un temps où ce coeur a pu aimer, empruntant une voie où il n'aurait jamais pensé flanché. Le coeur étalé sur le sol dans un bain de sang, plus jamais l'amour ne frappe à la porte. occupation : Symphonie harmonieuse des jours heureux, la chair au bout des mains, comme si le coeur attend son dernier souffle pour être libérer. L'agacement qui ronge les sangs, augmentant le rythme cardiaque. Y a-t-il un semblant d'espoir pour obtenir une vie normale ? Tu joues, fais de la magie dans un sens où personne ne veut savoir. Tu te caches, discrétion naturelle, où personne ne voit le diable. Caractéristique familière d'une famille au passé composé, aux antécédents spécifiques. Précieuse mélodie qui couine aux oreilles. Désir chatoyant de revêtir l'habit de la nuit en pleine lumière. Méthode précoce de sortir les dents pour se protéger, avec une certaine habilité à cacher la vérité. Au fond, le vide. Intersidérale, immense. Rond et puissant. Vide de sens. Noir de tout. orientation sexuelle : Hétérosexuelle même si on dit que l'amour n'a pas de frontières. Même si les corps se mélangent, n'aimant pas qu'un seul être à la fois. Les hommes ont toujours été ton point faible, ta main meurtrie sur celui que tu aurais voulu toute ta vie. Disparu, effacé d'une existence morose. Suspens au creux des lèvres, le sang battant les tempes, le coeur abruti à se jeter d'une falaise. Les muscles saillants se dessinant sur une silhouette harmonieuse, forte. Protection qui rassure, enthousiasme d'un meilleur nouveau départ. Mensonge sur mensonge, tromperie sur tromperie. Les mâles tu joues avec, ils sont tes jouets quand tu es leur prêtresse. fonds du foyer : $$$$$ l'argent qui coule à flot comme le champagne. Fantaisie accordée à un droit qui n'est plus possédé. Seul souvenir restant à une moitié perdue, à des souvenirs évanouis. La haine de cette chose, superficielle et inexistante. L'argent ne fait pas le bonheur, il est juste là dans un but. La protection avant tout. Mais l'échec est cuisant à chaque fois. Laissant à toute nouvelle tentative la trace sur le corps. Cicatrice supplémentaire d'une défaite vécue d'avance. désir à long terme : Recoller les morceaux, à la fois d'un passé déchiré et d'un coeur brisé. Arrêter de vivre dans le passé et penser au moment présent. Cesser de se réduire à des fuites à tout va d'un pays à l'autre. Caresser l'amour du bout des doigts, le chérir jusqu'à ce que le dernier souffle s'estompe. Briser les chaines, enterrer les démons qui gisent sous le lit, cinglant de revenir à n'importe quel instant. Espérer. Croire en un avenir meilleur. Abattre la dernière carte, celle qui reste à la merci d'un monde qui ne sait pas ce qui l'attend. Diviser pour mieux régner. Reconstruire la vie sur les cendres du passé. compétences : Gymnastique les corps qui s'emmêlent, s'entremêlent, se démêlent. S'attirant pour mieux se rejeter. Une danse sans fin, laissant le paraître s'équilibrer sur un fil infini. La beauté de l'équation résolue, la magie qui opère peu à peu. Les gestes précis, se projetant dans l'air tel un oiseau près à son envol. Liberté à l'état pur, brut. Rien ne t'arrête, comme si le temps avait décidé de ne plus filer. La jambe élancée, le corps en action. Moment tranché d'une symphonie en dysharmonie. • Équitation l'amour d'un père transmis par un animal. La compassion face au regard perdu de l'être, il ne faut pas avoir peur. Les souffles qui se découpent, respirant l'air de l'autre, gardant la patience en vue. Tout s'apprend, rien n'est acquis. Il faut manier sa peur, rendre l'animal moins distant. On ne prend pas le contrôle, le lien se crée, se tisse petit à petit. Amour dans les caresses, vigilance et sécurité. Partage d'un souffle dans les cheveux, la crinière. L'amour comme jamais. • Chimie savant fou, lunettes sur les yeux, le coeur qui palpite. Nouvelle découverte, nouveau jouet. Le baiser mortel, sucré et salé à la fois. Venin glissant dans les veines en toute transparence. Mort écarlate, lentement subit dans la peine de suffoquer. Air manquant, délibérément choisi. Avis partagé, le règne de la reine. Empoisonneuse veineuse. • Cuisine (épices) chahut infini partagé dans les rires et les effluves de bons pressages. Loin des cris, des larmes et du brouhaha du monde. Trois contre le reste du monde, trois âmes qui ne font plus qu'un. Saveur d'antan, venu du moyen orient, se dirigeant vers d'autres pays. Mélange judicieux, règne de l'harmonie la plus parfaite. Si infime moment de bonheur en leur compagnie. Trois, juste une seule âme. Un symbole, éternel. • Instinct de survie le souffle court, le manque d'air dans les veines qui se fait ressentir. Proie d'un prédateur sans nom, sans visage. Malmenée par les deux bouts, projetée contre la paroi glissante d'un mur. Gisant sur le sol, le sang qui coule le long de la lèvre. L'amertume sur le bout de la langue. Les bras qui s'arment, la charge qui s'abat, le sentiment de victoire face à une infime faiblesse. Le cri qui perce dans la nuit noir. Sentiment d'impuissance face aux images d'horreur qui se diffusent dans la mémoire. • Langues (russe, français, anglais, italien, japonais) circonstance d'une vie à plusieurs fragments, mené sur divers continents. Naissance au sein d'une culture déjà bien riche. Parents bilingues, une langue maternelle offerte par un paternel. Un beau mélange d'anglais et de français par la mère. Un apprentissage cousu sur l'italien, savourant chaque histoire, chaque image d'un pays tant adoré et tant désiré. Une manière de s'évader, de l'ailleurs au lointain, le pays du soleil levant où les écrits manuscrits mêlent symbole et paradis. • Dessin rature au fil des pages, visage confondu avec ceux des démons. Paysage artificiel d'un monde superficiel. Déchirer, recommencer. Peindre le diable en personne, créer ses disciples. Souvenirs déchirants d'une mémoire trop douteuse. Création d'un paradis. Accès interdit à tout être malveillant. Seul détentrice de la clé. Paradis brouillé, fermé à double tour. • Piano Les doigts glissant sur la froideur de la blancheur, s'immisçant dans une harmonie paisible et calme. Caractère apaisé, tourment fracturé, l'évasion parfaite, l'âme en douceur. Moment de symbiose, le corps en émoi, le coeur aux abords. La falaise à perte de vue, gouffre en profondeur d'une sérénité recherchée. Perdue à l'avance, probablement en route pour être retrouvée. • Connaissance du corps humain atout ajusté au fil des années, travail en amont, découverte profonde sous la peau de l'âme, sous la chair de l'être. Caractéristique partagée, particularité d'une connaissance étrange. Pas de questions, pas de dérisions. Juste un savoir. Parfois inconnu, parfois aperçu. Légère munition, bien fournie, prenant place au sein d'une quête encore bien entière. traits de caractère : Rancunière car le passé t'as fait ainsi, il a ancré en toi un sentiment d'amertume. Délaissant la douceur qui régner dans ton être, savourant le rancoeur prendre possession de ton coeur. Parfum délectable d'un changement redoutable. • Joueuse dans un sens ou dans l'autre, il y a le bon et le mauvais. Tu joues parfois jusqu'à t'en brûler les ailes, mais d'autres fois tu joues car c'est nécessaire. Sentiment dévorant d'une âme en peine. • Captivante le regard bleuté, l'océan qui appelle, ton être attire. Tu le sais et tu en joues. Sirène des fonds marins, la voix enchanteresse. Ton corps embrase l'essence même que les hommes te donne. • Possessive parce que ce qui est à toi est à toi. Personne ne touche, personne ne peut posséder ce que tu as. C'est ainsi et pas autrement. Trophée d'antan, seul bien éternellement tien mais qui peut être partagé, ta famille. • Prudente la méfiance est de taille, ta confiance tu n'accordes plus aisément. Après tout ce que tu as vécu, tu as un tout autre regard sur les gens. Tu sais qu'ils peuvent te trahir à tout moment, te détruire et t'emporter dans leur tombe. • Sensible cauchemar incandescent d'un feu embrasé des années plus tôt. Les larmes mêlées aux cris, vision d'horreur. Fureur dans les veines. Rage qui palpite dans les tempes. Coeur fragilisé au fil du temps, devenu pierre pour mieux se protéger. • Persévérante tu persistes, toujours, tout le temps. Parce qu'il y a la vengeance qui cri revanche. La première partie a été jouée, mais il reste encore la deuxième. Et tu n'as pas baissé ta dernière carte. • Diabolique le regard sournois, le rire ironique. Ton paraître est loin d'être celui que les gens t'offrent. Non tu n'es pas un ange. La lumière t'as été retiré, y a plus que l'ombre, qui marche, qui se traine. • Lunatique telle la lune qui ne sait que faire, elle ne se décide jamais. Un jour blanc, le lendemain noir. Tableau changeant, dérangé parfois. Cycle qui tourne en boucle. Mains et pieds liés à jamais. • Protectrice on n'a qu'une seule famille. Tu l'as chéri, tu l'as malmène, mais ils sont tout pour toi. Un tout, un accord. Tel une mélodie où il ne faut pas un seul instrument pour la construire, mais plusieurs. aspiration : Famille un jour, famille toujours. Tout ce qui compte à tes yeux, ce qui fait ta force quand tu sens la faiblesse te vaincre. Ce qui te rend faible, quand ta force se disperse pour agenouiller tes ennemis. Mélange subtil qui évoque un lourd secret, une revanche à prendre, une bataille à gagner. Guerre que tu mènes depuis des années désormais. Mais tu ne t'avoues pas vaincu, pas tant que tu les auras à tes côtés. Tes précieux, tes amours. L'essence même de ta vie, ce pour quoi tu lutteras jusqu'au bout. Passé au nom fragilisé, futur au détour d'une berceuse magistrale.

signe astrologique : Lion roi de la jungle, maitre même de la nature, dieu sur la terre qui contrôle un territoire vaste et paisible. Crocs acérés, griffes sorties. Tu es identique à cette créature divine et pourtant vorace. Terrifiant son adversaire par un subterfuge subtil sans avoir la peur de se faire prendre dans son propre piège. Menant la danse, gagnant la bataille. Similarité que tu partages au sein de ta famille. prénom de l'ami imaginaire : Kowka qui veut dire chat dans ta langue maternelle. Le premier cadeau qu'on t'as offert en tant qu'enfant. Une peluche à l'effigie d'un chat. Mais tu l'as perdu il y a bien des années de cela. Tu n'y as plus pensé lorsque tu traversais l'enfer. Même si dans certains moments, tu aurais aimé serrer dans tes bras cet être doux qui te rappelait amèrement le visage d'ange de ta mère partie trop tôt. plat préféré : Les abats qui se résume aux entrailles d'un animal. Le foie fait parti d'un de tes mets préférés, tu pourrais en manger éternellement sans jamais n'avoir à remettre en question la force que ça t'apporte. Mais pourtant, tu n'oublies jamais d'y rajouter quelques ingrédients phares dont toi seul est au courant. Surprise. couleur préférée : Rouge rubis le joyaux de l'amour, telles les palpitations d'un coeur en émoi, chapardant l'être chéri. Couleur éphémère au tintement morose, sifflement au bords des yeux, larmes perlées le long des joues. Jamais en faillite, l'abandon n'existe pas. Etincelle sur le feu, bataillant pour survivre au vent qui souffle. Rouge amour. Rouge passion. Rouge splendide mêlant fusil et bouton d'or. genre de musique apprécié : Piano les quelques notes du clavier en partance de tes doigts. Seule mélodie que tu apprécies entendre, seul bercement doux à tes oreilles. Souvenir d'un père et d'une mère aimants. Foyer chaleureux au couchant du soleil, au crépitement du bois dans la cheminée. Piano, mélodie qui emporte, loin des cris et des larmes. Classique qui mêle le violon aux flûtes traversières. La paix en ton fort intérieur quand le feu embrase la flamme. attirances : Musculature silhouette saillante et protectrice d'un homme qui te prend dans ses bras. • Créatif l'imaginaire à l'affut, toujours près à dégainer stylo et feuille pour créer une histoire de toute pièce. • Charismatique pour la beauté que ça dégage, pour l'impression que ça donne. Le sourire fier et élevé. Le regard joueur qui cherche à piéger le coeur. • Eau de toilette L'odeur d'un homme sur l'oreiller laissé après son départ, cette senteur qui embaume l'air et dont on ne veut plus jamais avoir à se lasser. tues l'amour  : Puanteur tel un cadavre exquis, telle la mort sur la conscience. Le parfum est toujours plus apprécié. • Embonpoint car il faut un corps d'athlète pour savoir protéger la demoiselle en détresse que l'on veut garder près de nous. • Pilosité faciale juste parce qu'un corps pur est toujours plus agréable à observer, dont on peut se délecter, qu'un qui cache tout ce que l'on aimerait voir. • Lunettes pour ne pas cacher un regard profond qui donne envie de faire des folies. Pour pouvoir apprécier la vérité qui se cache au plus éloigné des yeux. Parce que un visage est beau lorsqu'il est libre de tout sens.

Les vilains petits détails
Lorsque tu entends le nom Malone résonnait à tes oreilles, tu as parfois du mal. Six mois que tu le supportes et pourtant, tu ne t'y habitues toujours pas. Malone c'est le mensonge au bout de la langue. Encore un. L'énième. Tu as arrêté de les compter tellement il y en a eu. Malakhov, voilà qui tu es réellement. Rien n'aurait pu te retenir de recouvrir ce nom et pourtant. La vie a été si injuste avec toi. Malakhov à jamais gravé sur l'échine de ta peau. Pauvre être torturé. • Durant les quinze premières années de ta vie, tu as vécu en Russie. Pays des origines de ton père, pays que tu aurais tant souhaité chérir encore et toujours. Mais tu détestes cet endroit désormais. Place que tu as du fuir, qui t'as fais vivre l'enfer. Tu craches sur tes origines, parce que tu les déteste. Tu le déteste. Après tout c'est de sa faute à lui, si vous avez traversé tout ça. Y a cette amertume soudaine qui brûle l'oesophage. La haine qui ronge le sang dans les veines. Pauvre enfant brisée. • Si dès ton plus jeune âge tu t'es découverte une passion fulgurante pour la musique, laissant ton âme s'exprimer sur les touches d'un piano. Ta mère, t'as montré l'art de manier les plantes et leur effet. Néfaste ou bienfaisant. Jouant avec la chimie avec brio, lunettes sur les yeux, tout devient limpide. Manipulation dangereuse qui aujourd'hui s'avère être plus qu'efficace. Ton père, quant à lui, t'as donné son amour pour la nature et les chevaux. Tu as eu ton premier étalon à l'âge de sept ans. Montant comme une professionnelle, tu as toujours apprécié cette sensation fraiche de liberté. • Malheureusement, le bonheur ne dure qu'un temps et pour toi il fut bien rapidement mis à terme. En vacances avec tes parents, le rêve vire au cauchemar. Endormie, tu te débats à ton réveil pour découvrir l'horreur. Des chaines, un endroit clos, enfermé dans le noir loin de toute lumière du jour. Un choix à faire, dérangeant et obligatoire. Ton frère choisi. Laissant sur le sol s'abattre le corps de vos deux parents. Atrocité qui gagne peu à peu ta mémoire. Tu cris, tu pries pour que ce soit qu'un mauvais rêve. Non, c'est l'enfer réel sur cette Terre. • Trois ans, c'est long, ça s'écoule difficilement quand chaque jour est plus dur que le précédent. La survit s'intègre peu à peu, les conseils de vos parents reviennent en tête. Ils savaient, depuis le début et ils vous avez préparé à ça. Tu les détestes, tu les hais d'avoir fait de toi cette victime de prédateur. Souffle coupé, à court de temps, à court de force. C'est comme si la mort venait te chercher, berçant ton âme en douceur. Tu attrapes sa main, jusqu'au jour où l'espoir ressurgit. • Courir, fuir, à chaque fois, à chaque pas. Pendant deux ans c'est ainsi, la chasse à l'homme est lancé. Course poursuite. Destin funèbre qui s'étale dans les allées des villes traversées. Changement d'identité, changement de pays. Tout va trop vite, beaucoup trop. Tu comprends plus, tu comprends pas. T'es perdue mais tu suis le mouvement, tu suis les instructions marquées noir sur blanc sur papier. L'écriture de ton père. Haine. Rancoeur. Rage. Mais ce n'est pas le moment de penser à ça. Tu es la proie. • La tendance finie par changer, la tempête s'apaise, le temps d'une éclaircie c'est l'accalmie. Et vous comprenez, trop vite, beaucoup trop. La victime devient persécuteur. Le chasseur devient celui qui est chassé. C'est à votre tour de jouer, de rire de tout le malheur qui s'est abattu sur vous. La proie devient peu à peu prédateur. • Mouvements fluides emportant ton corps dans une danse frivole. Tel un elfe, tu t'élances, titubant, foulant le sol. Jambe tendue vers le ciel, cheveux dans le vent, tes pas sont légèrement hésitants. La gymnastique a toujours fais partie de toi, et ceux dès que tu su marcher. Corps qui s'élance, tombe puis recommence. Passion dévorante, passion déchirante. Malgré la douleur tu continuais, persistant toujours un peu plus. Forçant ton corps aux plus grands efforts. Tombant souvent de fatigue, épuisée d'un entrainement de guerrière. Caractère forgé dans la pierre à chaud. Tu sais comment te battre grâce aux enchainements appris, connu par coeur par ta mémoire. • La caresse au creux des reins, frisson sur la peau. Effluve d'amour, tendresse, douceur. Déstabilisée, ton coeur frôle l'overdose, l'écume des jours heureux au bord des lèvres. Délice ultime. Euphorie d'antan, qui s'estompe, balayant les souvenirs du passé. Merveille disparue, envolée, emportée. Trop tôt. Amertume sur la langue. Déchirure intense au fond du coeur. Haine désirant assouvir une demande de revanche. Vengeance tranchante. • Histoire d'amour à trois temps. Passé composé. Le regard qui croise l'autre, fuyant à toute vitesse. Ennemi d'une première fois, à la recherche du même sésame. Ignorance sur la quête de l'autre. Touché, coulé. Présent fuyard. Nouvelle identité, changement encore une fois. Il réapparait. Mystère, étrangeté si familière. Doutes qui s'estompent, s'effacent. Laisse place à un sentiment nouveau. Le coeur qui ne s'en remet pas. S'en est fini de toi, définitivement. Tu tombes, il tombe avec toi. Futur aux consonances inexistante. Les cris qui se mêlent aux larmes. Déchirure. Tu perds à nouveau pieds. T'es foutu. Tu te sens mourir, peu à peu sombrant dans la noirceur. Coeur glacial. • L'air devient toxique. Coeur rongé par la culpabilité. C'est ta faute. Les démons sont de retour. La douleur a abattu sa nouvelle carte. Poignardant ton être de toute part. Tu l'as perdu, à jamais. Sueurs froides. L'amant est mort. Le seul être à qui tu avais autorisé de montrer tes faiblesses. Confiance regagnée pour être reperdue. Mort. Mot qui roule en boucle dans ta tête. Souffle volé sur tes lèvres. Le manque qui pèse sur l'âme. Pourquoi lui et pas toi ? Cruelle vie qui continue de s'acharner. Débat constant avec madame la faucheuse. Tu as perdu la partie.

pseudo/prénom : good vibes. aka laurie le riz. scénario ou inventé : inventé, idée conçue avec les deux autres Malone. :indie: autres persos : nope, lacey est unique mais j'étais anciennement alex. tes impressions sur le forum : toujours aussi parfait. où l'avez-vous connu : via bazzart, puis même qui ne connait pas ce forum quoi ? :devil:

Code:
<b>ANNA SPECKHART</b> - Lacey Malone


_________________


Dernière édition par Lacey Malone le Mer 10 Aoû - 12:32, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thesimsplaywithlife.forumactif.org/t2456-lacey-our-brains-are-sick-but-it-s-okay http://thesimsplaywithlife.forumactif.org/t2543-lacey-are-you-insane-like-me-been-in-pain-like-me
Lacey Malone
Félicitations tu vas bientôt toucher le fond, c’est bien.
avatar

Messages : 162
Emménagement : 30/07/2016
Pseudo : good vibes. aka lau(rie).
Avatar : cutie speckhart • (ava) cheap thrills (gifs) tumblr (sign) myself + tumblr + r.m. drake.
Autres comptes : fabulous lacey is unique.
Bonus à long terme : 0

Âge : vingt-cinq fleurs fanées le long des cicatrices du temps. vingt-cinq années passées à effleurer l'enfer, brûlant chaque parcelle de ton être.
Statut : célibataire, éperdument amoureuse par le passé, endeuillée sous un voile de noir. tu ne cherches plus l'amour, il est enterré six pieds sous terre.
Occupation : harmonie lumineuse en plein jour, dentelle aux accords purs. crocs acérés à la nuit tombée, chimiste joueuse aux allures d'ange cachant le visage du démon.

Social Simbook
Carnet d'adresses:

MessageSujet: Re: (lacey) our brains are sick but it's okay.   Sam 30 Juil - 14:23


Il était une fois, une histoire de Sims

drapetomania (n.) an overwhelming urge to run away.
La douleur n’a d’égal qu’à nous même, elle pénètre lentement en nous, cherche un coin confortable et puis le moment venu, elle sort de ce petit coin et agit. Elle vous brise, vous détruit, vous susurre les mots qui caressent chaque centimètre de votre corps mais qui fait mal, qui brûle en vous et qui ne part pas. La douleur, est parfois l’amie qu’on cherche, celle dont on a besoin pour remonter une pente encore plus base que là où elle est censée nous emmener. On lui tend la main et elle l’attrape, ne la lâche plus, elle la serre si fort que vous ne la sentez même plus. Cette douleur qui un jour est nichée au creux de votre paume, surgit et frappe votre cœur d’une haine sans pareil, d’une férocité abominable, et vous souffrez sous ces coups. Vous subissez toutes ces années à l’avoir tenu, aidé à grandir et prendre plus d’ampleur, de puissance, et là rien ne peut l’empêcher de continuer. Cette petite douleur, écorchure sous la langue, cicatrice sur le front, entaille dans le cœur, tout ceci n’est que blasphème, envie et dégoût. Ta vie se résume à ce mot, cette douceur, cet acharnement et cette rage de vivre. La douleur est ta plus fidèle alliée dans la tristesse comme dans la joie, dans tes sourires et dans tes peines. Cette même douleur qui est ton contraire, ton ennemie, celle qui t'amènera à ta fin. Tu la déteste, la renie de ton être et pourtant, même en essayant de la faire fuir, elle est là. Toujours présente. Tu as beau lui crier de s'en aller, de lui demander qu'elle te laisse vivre ta vie, elle nie tout et reste. Resserrant son étreinte, t'étouffant de cette haine dévastatrice, t'humiliant au point de vouloir ta mort par toi-même et non par elle. Mais tu ne céderas pas, tant que tu n'auras pas gagné. Puis tout s'enchaine, trop vite, tu ne comprends pas. Ton coeur chavire, ta vision se trouble bizarrement, tes oreilles bourdonnent, ton souffle se fait court, presque inexistant. La porte s'ouvre dans un cliquetis, tu les vois aux aguets, leur regard alarmant. Tu essayes de percevoir ce qu'ils glissent à tes oreilles mais c'est trop vague. Et tout s'accélère. Tes mains empoignées sauvagement, l'avidité de liberté. Le premier coup qui part. Tu ne sais d'où il vient, mais le sang gicle sur ton visage. La bouche ronde, étonnée de ce qui vient de se passer, tu sens tes mains se libérer. Tu attaques à ton tour. Plus de temps pour les réflexions, pour savoir ce qui est juste ou pas. C'est votre unique chance et vous la saisissez. [...] Courir, jusqu'à en perdre le souffle. Courir, jusqu'à en perdre haleine. Fuir sans ne jamais regarder en arrière. Fuir sans ne jamais se demander ce qui vient de se passer. Se rappeler mais tenter d'effacer les souvenirs. Mémoire erronée. Mémoire absurde. Jeu dangereux, brûlant les ailes. Cendres au vent d'un passé enterré. Le doute s'installe, capturant le coeur dans un méli-mélo de fureur. Les mains tremblantes, les flashs rendent ta course plus douloureuse. Perdant pieds, tu chutes, caressant le bitume. Genoux égorgés. Les perles qui glissent le long de ton visage, roulent sur le sol. T'as mal. Et pas seulement à ton corps qui souffre de trois années de torture. Y a ton coeur qui implose, qui explose dans ta poitrine. T'as envie de hurler, crier jusqu'à t'époumoner. Tu refuses de vivre après ça, de vivre dans un monde remplit de ténèbres. Leurs mains te frôlent, te relèvent et tu plonges ton regard dans chacun d'eux. L'essence de la vie reprend son cours. Tu serais tellement perdue sans eux. Vous courrez encore sur quelques kilomètres, débarquant dans une cabane au fond des bois. La clé du collier ouvre le coffre. Nouvelle identité. Nouvelle vie. Un changement pour repartir de zéro.


Léonie Mallet. Image que tu te donnes. Personnalité aux multiples facettes. Tu n'es pas elle, tu ne le seras jamais. Nom d'emprunt volé au détour d'une ruelle. Tu ne sais même pas qui était cette demoiselle aux visage d'ange, aux contours de princesse. Et en soit, cela ne t'intéresse guerre. Car tu es ce diable aux allures d'ange déchu. Tu es la sournoisie, le machiavélisme. Coeur épris d'une rage profonde et inhumaine. Tu regardes autour de toi et le monde est beau. Tu cherches au détour des notes de piano la sérénité. Elle ne vient pas. Tu pousses un soupir, lâchant le grave, agacée par cette vie. Tu cours partout, tout le temps, toujours. Tu ne restes jamais longtemps au même endroit et ça te fait mal. La nuit tu te réveilles en hurlant, le corps tremblant, le front en sueur. Les cauchemars s'accrochent à toi, déchiquetant le peu d'espoir qu'il te reste. Tu pries pour retrouver la paix, regagner le calme que tu connaissais trois ans plus tôt. Mais tout est parti. Tu n'es plus la même désormais. Ton être est devenu sombre, moisi de l'intérieur. Tu as creusé une carapace, emportant six pieds sous terre la demoiselle que tu fus il y a un temps. Il ne reste plus rien de la petite fille qui courrait dans les près à la chasse aux papillons. Tu as grandi, d'un coup, trop vite aussi. Seule dans l'obscurité, seule face aux démons. Tu essayes de combattre, tu te bat, te débat, mais rien n'y fait. Elle dérape, elle déraille, elle s'effondre. La belle s'efface, la belle s'effrite. Cassée. Brisée. L'ange aux ailes brisées, voilà ce que tu es devenue, voilà ce que tu es désormais. Un ange déchu, foutu, à demi arraché de son paradis. Tu es dans une impasse. Et pourtant, tu cours, telle une folle. La folle aux ailes brisées. La folle au visage d'ange, au regard de démon. La folle aux allures étranges. Tu n'es plus en sécurité, nul part, partout tu es perdue, partout tu es en danger. Alors la folle que tu es cours, fuis, s'échappe, s'écrase. Tu tombes, tu roules, tu es en boule. Souffrance. Douleur. Les démons débarquent, les démons assaillent, les démons détruisent. Tout sur leur passage. Rien ne leur échappe. Ils te détruisent.

agliophobia (n.) the fear of being hurt.
On vit tous avec des secrets, des contraintes, des peurs, des peines, des trahisons, des joies, des folies, des caprices. On est tous nés pour devenir quelqu’un. On se forge un caractère en fonction des évènements, on évolue avec le temps, on imagine que la vie est belle alors que derrière se cache le côté sombre. On cherche tous à faire quelque chose de notre vie, à rendre service, être utile, on veut tous faire bonne impression. On a tous des rêves, qui sont enfouie au plus profond de nous car on sait qu’ils sont irréalisables. On essaie tous d’oublier le passé pour aller de l’avant, de faire comme si rien ne s’était passé pour se faire croire que ça ira mieux. Mais un jour on coule, on tombe, on revoit nos faiblesses et on abandonne, on baisse les bras parce qu’on sait qu’on a perdu d’avance. Tu n'as jamais lâché prise, jusqu’à aujourd’hui. Aujourd’hui tu sais que c’est la fin, qu’il faut que tu arrêtes de t’accrocher aux mensonges et que tu regardes la vérité en face. Tu as toujours refusé de croire au destin et à toutes ses stupides superstitions. Simplement tout a changé, tu as signé ton arrêt de mort, tu as fais un pacte avec l’enfer, le diable, et maintenant il vient chercher ce qu’il lui revient de droit. Il vient pour toi. Pour ton âme damnée. Pour tes péchés. Il vient pour que tu retournes six pieds sous terre. Il vient caresser l'écume de ta vie misérable. Il vient te faire prêcher le vrai du faux. Diable aux allures dansantes. Diable aux milles visages. Démon sans visage. Il perdure, il te prend dans ses bras et brise tes os. Etreinte étouffante, échange sensuel. Tu te laisses capturer par la bouche du diable. Chaleur suffocante. Merveille au délice subtile. La douceur d'une âme qui se condamne elle-même à l'enfer. Tu sombres, dans les abysses, dans les abimes. Ô délice aux effluves caramels. Y a le vide qui s'agrandit, trou noir qui attire. Tu te sens tomber, tu te laisses aller. C'est plus que les doigts de la faucheuse qui te frôle. Vie aux amertumes entachées. Détour du paradis, aller simple pour l'enfer.


Elle est constante, permanante, sans cesse à tirailler l'intérieur, à détruire tout ce qu'on a de plus cher au monde. Elle est angoissante, effrayante, déstabilisante, elle ne mène nul part si ce n'est dans un gouffre sombre et froid. Elle attire le regard, la douleur, elle l'envoûte pour qu'on aille jusqu'à elle. La douleur, elle ne se laisse jamais abattre, elle est beaucoup trop forte pour ça et on abandonne bien avant de savoir qu'on a perdu. La douleur est ce qu'on pourrait appeler danger, il ne faudrait pas l'approcher de si près, mais avec sa lumière si brillante, si fascinante, on se laisse avoir comme des rats dans ses filets. Il ne faut pas beaucoup à la douleur pour obtenir ce qu'elle désire, elle gagne toujours à la fin. Cette fichue douleur, qui broie tout sur son passage, qui massacre les entrailles de chacun, qui brisse en un claquement de doigt le bonheur. Elle a brisé le tien de bonheur, elle l'a achevé à néant, te laissant pour seul cadeau un broiement intérieur t'empêchant de respirer à ta guise. Elle a tout fait basculer dans ta vie qui parrassait si parfaite. Ah parfaite ! Le mot n'est-il pas trop élevé ? Mentir ne sert à rien, plus maintenant que tu es détruite, brisée, plongée dans un cercle vicieux te laissant agoniser. Ton dernier soupir tu le pousseras si la douleur n'est pas trop cruelle avec toi. Oh ! Quelle belle erreur ! La douleur n'épargne personne, la douleur ne se laisse pas manger par des enfants. Non, la douleur s'en va et puis revient, elle est comme une addiction, elle compromet les plans de survie, elle achève en peu de mots ce qu'on a mis un temps fou à construire. La douleur est vicieuse, cruelle, bâtarde même, la douleur est ce qu'on déteste le plus en nous, ce que tu déteste le plus en toi. La douleur, tu veux apprendre à la surmonter, tu désires l'affronter. Oh, pauvre de toi ! La douleur t'écrasera à chaque pas que tu fais, à chaque sourire, elle te tordra tes lèvres pour l'effacer. Elle ne recule devant rien cette douleur, parce qu'elle est ainsi. Détruire est sa nature. Détruire est sa force. Détruire est son plaisir personnel. Te détruire est ce qui la rend plus forte, de jour en jour.


Dernière édition par Lacey Malone le Mer 10 Aoû - 0:23, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thesimsplaywithlife.forumactif.org/t2456-lacey-our-brains-are-sick-but-it-s-okay http://thesimsplaywithlife.forumactif.org/t2543-lacey-are-you-insane-like-me-been-in-pain-like-me
Nora Chamberlain
MADAME CHAMBY LEWIS
avatar
MADAME CHAMBY LEWIS

Messages : 7249
Emménagement : 01/12/2015
Pseudo : alexia, moonstruck.
Avatar : nicola peltz, balaclava.
Autres comptes : sony, arìa, elis.
Bonus à long terme : 89

Âge : vingt-deux ans.
Statut : #pouetpouet
Occupation : tornade blonde à l'éruption solaire.
Rps en cours : doudou, rust, lys, iké, mia.

Social Simbook
Carnet d'adresses:

MessageSujet: Re: (lacey) our brains are sick but it's okay.   Sam 30 Juil - 14:24

rebienvenue I love you I love you

_________________
my ghost, where'd you go? ♒︎ i don't like them innocent, i don't want no face fresh. i like the sad eyes, bad guys, mouth full of white lies. kiss me in the corridor, but quick to tell me goodbye. and i swear i hate you when you leave but i like it anyway. © endlesslove.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thesimsplaywithlife.forumactif.org/t53-nora-wasted-youth http://thesimsplaywithlife.forumactif.org/t1783-nora-blue-moon
Invité
Invité


MessageSujet: Re: (lacey) our brains are sick but it's okay.   Sam 30 Juil - 14:24

Revenir en haut Aller en bas
Maverick Malone
« On a frôlé la vie ! »
avatar

Messages : 338
Emménagement : 30/07/2016
Pseudo : nath
Avatar : sean o'pry ( Tag vava) good vibes. (sign) r.m drake (quote)
Autres comptes : Lysandre & Teagan
Bonus à long terme : 146

Âge : 28 annnées de galère dont 25 partagées avec les 2 femmes de sa vie. (30/07)
Statut : céibataire le coeur réfractère aux sentiments
Occupation : aiguise ses lames, charge ses armes, dompte ses démons, envoute ses victimes
Rps en cours : Sil - Coco - Baya - Lacey





Social Simbook
Carnet d'adresses:

MessageSujet: Re: (lacey) our brains are sick but it's okay.   Sam 30 Juil - 14:25


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thesimsplaywithlife.forumactif.org/t2454-maverick-our-brains-are-sick-but-that-s-okay http://thesimsplaywithlife.forumactif.org/t2542-laissez-vous-attirer-par-les-flammes-de-l-enfer-mav
Elias O'Domhnaill
BEAU ET CON
avatar
BEAU ET CON

Messages : 3351
Emménagement : 11/04/2016
Pseudo : ALLES
Avatar : Nicolas Simoes / SWEET DISASTER
Autres comptes : Maël, Anna & Mathys.
Bonus à long terme : 112

Âge : 26 ans (31 janvier).
Statut : Avec le plus merveilleux des hommes : Noah..
Occupation : Anciennement barman, maintenant... viré.
Rps en cours : AdamJude

Social Simbook
Carnet d'adresses:

MessageSujet: Re: (lacey) our brains are sick but it's okay.   Sam 30 Juil - 14:29

Rebienvenuuue.

_________________



« you're all that matters to me »
C'est pas vraiment des fantômes, mais leur absence est tellement forte, qu'elle crée en nous une présence qui nous rend faible, nous supporte. C'est ceux qu'on a aimés qui créaient un vide presque tangible, car l'amour qu'on leur donnait est orphelin, il cherche une cible. Pour certains on le savait, on s’était préparé au pire, mais d'autres ont disparu d'un seul coup, sans prévenir. ©️ .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lacey Malone
Félicitations tu vas bientôt toucher le fond, c’est bien.
avatar

Messages : 162
Emménagement : 30/07/2016
Pseudo : good vibes. aka lau(rie).
Avatar : cutie speckhart • (ava) cheap thrills (gifs) tumblr (sign) myself + tumblr + r.m. drake.
Autres comptes : fabulous lacey is unique.
Bonus à long terme : 0

Âge : vingt-cinq fleurs fanées le long des cicatrices du temps. vingt-cinq années passées à effleurer l'enfer, brûlant chaque parcelle de ton être.
Statut : célibataire, éperdument amoureuse par le passé, endeuillée sous un voile de noir. tu ne cherches plus l'amour, il est enterré six pieds sous terre.
Occupation : harmonie lumineuse en plein jour, dentelle aux accords purs. crocs acérés à la nuit tombée, chimiste joueuse aux allures d'ange cachant le visage du démon.

Social Simbook
Carnet d'adresses:

MessageSujet: Re: (lacey) our brains are sick but it's okay.   Sam 30 Juil - 14:48

mes bébés on va dominer la terre par notre magnificence :zoubi: :indie:

merci nono et elias

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thesimsplaywithlife.forumactif.org/t2456-lacey-our-brains-are-sick-but-it-s-okay http://thesimsplaywithlife.forumactif.org/t2543-lacey-are-you-insane-like-me-been-in-pain-like-me
Tonton Archie
i'm only a crack
in this castle of glass
avatar
i'm only a crack in this castle of glass

Messages : 779
Emménagement : 30/12/2015
Pseudo : a sam has no pseudo
Avatar : cameron monaghan (mine)
Autres comptes : ex uncle archie
Bonus à long terme : 0

Âge : twenty-two bullshits
Statut : black bird
Occupation : plongeur hier, barista aujourd'hui, dealeur demain, qui sait.

Social Simbook
Carnet d'adresses:

MessageSujet: Re: (lacey) our brains are sick but it's okay.   Sam 30 Juil - 16:29

re-bienvenue par ici.

_________________
 
VOTEZ MOI PARCE QUE JE SUIS MIGNON ET GENTIL   ET PARCE QUE J'AI LE MEILLEUR DIRECTEUR DE CAMPAGNE AUSSI ET PARCE QUE J'OFFRE MON CORPS A TOUT CEUX QUI VOTERONT POUR MOI Arrow  
#MISTERTSHIRTMOUILLE2016
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thesimsplaywithlife.forumactif.org/t2408-cheap-thrills-wes http://thesimsplaywithlife.forumactif.org/t2434-unspoken-wes#60362
Noah Gallager
KING DISNEY
avatar

Messages : 1132
Emménagement : 22/04/2016
Pseudo : hope
Avatar : théo james + kath
Autres comptes : evan & seth
Bonus à long terme : 82

Âge : 30 bougies - 26 novembre
Statut : “As he read, I fell in love the way you fall asleep : slowly, and then all at once.” - TFIOS, J. Green (Elias&Noah)
Occupation : antiquaire + monsieur loyal
Rps en cours : elias (9), sky

Social Simbook
Carnet d'adresses:

MessageSujet: Re: (lacey) our brains are sick but it's okay.   Sam 30 Juil - 18:21

J'adooore ta plume ! Et cette troisième soeur promet !
Je la connaissais pas et je la trouve sublime
Rebienvenue du coup, hâte de lire la suite **

_________________
Take me down to the river bend, take me down to the fighting end. Wash the poison from off my skin, show me how to be whole again. Fly me up on a silver wing, past the black, where the sirens sing. Warm me up in a nova's glow and drop me down to the dream below. Bring me home in a blinding dream, through the secrets that I have seen, wash the sorrow from off my skin and show me how to be whole again.

(c) acidbrain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thesimsplaywithlife.forumactif.org/t1617-noah-become-yourself?nid=2#30998 http://thesimsplaywithlife.forumactif.org/t1618-noah-bring-me-back-to-life
Lacey Malone
Félicitations tu vas bientôt toucher le fond, c’est bien.
avatar

Messages : 162
Emménagement : 30/07/2016
Pseudo : good vibes. aka lau(rie).
Avatar : cutie speckhart • (ava) cheap thrills (gifs) tumblr (sign) myself + tumblr + r.m. drake.
Autres comptes : fabulous lacey is unique.
Bonus à long terme : 0

Âge : vingt-cinq fleurs fanées le long des cicatrices du temps. vingt-cinq années passées à effleurer l'enfer, brûlant chaque parcelle de ton être.
Statut : célibataire, éperdument amoureuse par le passé, endeuillée sous un voile de noir. tu ne cherches plus l'amour, il est enterré six pieds sous terre.
Occupation : harmonie lumineuse en plein jour, dentelle aux accords purs. crocs acérés à la nuit tombée, chimiste joueuse aux allures d'ange cachant le visage du démon.

Social Simbook
Carnet d'adresses:

MessageSujet: Re: (lacey) our brains are sick but it's okay.   Sam 30 Juil - 19:30

merci wes
haaan noah j'espère que la suite plaira tout autant :indie: merci beaucoup en tout cas

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thesimsplaywithlife.forumactif.org/t2456-lacey-our-brains-are-sick-but-it-s-okay http://thesimsplaywithlife.forumactif.org/t2543-lacey-are-you-insane-like-me-been-in-pain-like-me
Invité
Invité


MessageSujet: Re: (lacey) our brains are sick but it's okay.   Sam 30 Juil - 20:34

Quel bon choix d'avatar Re
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: (lacey) our brains are sick but it's okay.   Sam 30 Juil - 22:59

Tiens, j'te connais toi, ça doit faire un bail qu'on s'est pas vus.
Revenir en haut Aller en bas
Rafaëlle Coolidge
la folie qui fait tout
avatar

Messages : 2449
Emménagement : 02/12/2015
Pseudo : marine
Avatar : bb lapin. (@faust)
Autres comptes : tigrou et maé.
Bonus à long terme : 0

Âge : vingt-trois.
Statut : FAN TEAM TIGRA!
Occupation : banditisme.
Rps en cours :
OPEN!
sony, butt, rae


MessageSujet: Re: (lacey) our brains are sick but it's okay.   Sam 30 Juil - 23:41

la soeur malone comment t'es canon. bienvenue à la maison

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: (lacey) our brains are sick but it's okay.   Dim 31 Juil - 1:48

Bienvenue parmi nous 
Revenir en haut Aller en bas
Lacey Malone
Félicitations tu vas bientôt toucher le fond, c’est bien.
avatar

Messages : 162
Emménagement : 30/07/2016
Pseudo : good vibes. aka lau(rie).
Avatar : cutie speckhart • (ava) cheap thrills (gifs) tumblr (sign) myself + tumblr + r.m. drake.
Autres comptes : fabulous lacey is unique.
Bonus à long terme : 0

Âge : vingt-cinq fleurs fanées le long des cicatrices du temps. vingt-cinq années passées à effleurer l'enfer, brûlant chaque parcelle de ton être.
Statut : célibataire, éperdument amoureuse par le passé, endeuillée sous un voile de noir. tu ne cherches plus l'amour, il est enterré six pieds sous terre.
Occupation : harmonie lumineuse en plein jour, dentelle aux accords purs. crocs acérés à la nuit tombée, chimiste joueuse aux allures d'ange cachant le visage du démon.

Social Simbook
Carnet d'adresses:

MessageSujet: Re: (lacey) our brains are sick but it's okay.   Dim 31 Juil - 15:27

nathan on en parle du tiens

va falloir que tu rafraîchisses ma mémoire cher camille ouais autant j'suis douée pour reconnaitre les pseudos, autant là j'ai un big trou

t'es canon aussi merciiii

merci clément

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thesimsplaywithlife.forumactif.org/t2456-lacey-our-brains-are-sick-but-it-s-okay http://thesimsplaywithlife.forumactif.org/t2543-lacey-are-you-insane-like-me-been-in-pain-like-me
Lula Rose
Y A PERSONNE AU BALCON.
avatar
Y A PERSONNE AU BALCON.

Messages : 1318
Emménagement : 27/04/2016
Pseudo : flightless bird, manon.
Avatar : elashiry, fbird (avatar), signature (tumblr).
Autres comptes : cal flores.
Bonus à long terme : 210

Âge : vingt-trois.
Statut : désordonné.
Occupation : barmaid à l'éruption solaire.
Rps en cours : elis.

Social Simbook
Carnet d'adresses:

MessageSujet: Re: (lacey) our brains are sick but it's okay.   Dim 31 Juil - 15:35

ma lauriiiiiiiiiiie, T'ES REVENUUE. trop trop contente de te revoir par ici. en plus avec speckhart. t'as bien intérêt à me garder un lien hein, dis donc. tout plein de love sur toi et rebienvenue.

_________________


«loosen up and lose your mind, walking on a tightrope wire with a hundred thousand butterflies floating in the orange skies above my head.»


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thesimsplaywithlife.forumactif.org/t1651-she-s-thunderstorms http://thesimsplaywithlife.forumactif.org/t2382-lula-rose-caleb-flores#57961
Jay Curtis
SHAKE SHAKE SHAKE ! Shake ton milshake
avatar
SHAKE SHAKE SHAKE ! Shake ton milshake

Messages : 203
Emménagement : 05/07/2016
Pseudo : Daylight/Anne Laure
Avatar : Kit Harrington; Shiya
Autres comptes : La tornade brune
Bonus à long terme : 0

Âge : 28 ans
Statut : Célibatard, je suis bien mieux seul.
Occupation : Barman, et photographe dans certaines occasions.

Social Simbook
Carnet d'adresses:

MessageSujet: Re: (lacey) our brains are sick but it's okay.   Dim 31 Juil - 18:58

En fait la famille Malone veut nous achever avec tant de beauté

Re Bienvenue à toi

_________________
⊹ “Ce sont toujours les cons qui l'emportent. Question de surnombre.” ⊹
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lacey Malone
Félicitations tu vas bientôt toucher le fond, c’est bien.
avatar

Messages : 162
Emménagement : 30/07/2016
Pseudo : good vibes. aka lau(rie).
Avatar : cutie speckhart • (ava) cheap thrills (gifs) tumblr (sign) myself + tumblr + r.m. drake.
Autres comptes : fabulous lacey is unique.
Bonus à long terme : 0

Âge : vingt-cinq fleurs fanées le long des cicatrices du temps. vingt-cinq années passées à effleurer l'enfer, brûlant chaque parcelle de ton être.
Statut : célibataire, éperdument amoureuse par le passé, endeuillée sous un voile de noir. tu ne cherches plus l'amour, il est enterré six pieds sous terre.
Occupation : harmonie lumineuse en plein jour, dentelle aux accords purs. crocs acérés à la nuit tombée, chimiste joueuse aux allures d'ange cachant le visage du démon.

Social Simbook
Carnet d'adresses:

MessageSujet: Re: (lacey) our brains are sick but it's okay.   Dim 31 Juil - 21:15

bb manoooooooooooon OUI JE SUIS BACK :indie: :mer: t'en fais pas, je te garde the best lien ever mooh merci chaton, love sur toi aussi

héhé t'as tout compris, les malone vont dominer le monde par leur beauté merci :milou:

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thesimsplaywithlife.forumactif.org/t2456-lacey-our-brains-are-sick-but-it-s-okay http://thesimsplaywithlife.forumactif.org/t2543-lacey-are-you-insane-like-me-been-in-pain-like-me
Invité
Invité


MessageSujet: Re: (lacey) our brains are sick but it's okay.   Sam 6 Aoû - 12:17

j'ai pas tout suivi mais j'suppose que c'est un rebienvenue du coup.
en tout cas t'es trop jolie et je suis amoureuse de ta plume, truc de ouf. alors comme ton bro, j'vais faire le pied de grue sur ta fiche puis sur ta fiche de lien pour qu'tu m'réserve un peu de ton temps, sachant que ce n'est pas négociable.
(hétérosexuelle, c'te tristesse. )
Revenir en haut Aller en bas
Mamie
it's a wonderful sim's life
avatar

Messages : 1202
Emménagement : 01/12/2015
Pseudo : .
Avatar : .
Autres comptes : .
Bonus à long terme : 0


Social Simbook
Carnet d'adresses:

MessageSujet: Re: (lacey) our brains are sick but it's okay.   Sam 6 Aoû - 19:36

Rebienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lacey Malone
Félicitations tu vas bientôt toucher le fond, c’est bien.
avatar

Messages : 162
Emménagement : 30/07/2016
Pseudo : good vibes. aka lau(rie).
Avatar : cutie speckhart • (ava) cheap thrills (gifs) tumblr (sign) myself + tumblr + r.m. drake.
Autres comptes : fabulous lacey is unique.
Bonus à long terme : 0

Âge : vingt-cinq fleurs fanées le long des cicatrices du temps. vingt-cinq années passées à effleurer l'enfer, brûlant chaque parcelle de ton être.
Statut : célibataire, éperdument amoureuse par le passé, endeuillée sous un voile de noir. tu ne cherches plus l'amour, il est enterré six pieds sous terre.
Occupation : harmonie lumineuse en plein jour, dentelle aux accords purs. crocs acérés à la nuit tombée, chimiste joueuse aux allures d'ange cachant le visage du démon.

Social Simbook
Carnet d'adresses:

MessageSujet: Re: (lacey) our brains are sick but it's okay.   Lun 8 Aoû - 12:00

Bambi Durden a écrit:
j'ai pas tout suivi mais j'suppose que c'est un rebienvenue du coup.
en tout cas t'es trop jolie et je suis amoureuse de ta plume, truc de ouf. alors comme ton bro, j'vais faire le pied de grue sur ta fiche puis sur ta fiche de lien pour qu'tu m'réserve un peu de ton temps, sachant que ce n'est pas négociable.
(hétérosexuelle, c'te tristesse. )

oui oui c'est un rebienvenue
moooh merci beaucoup t'es vraiment pas mal dans ton genre aussi puis merci pour les compliments sur la plume haha mais je t'en prie, tu peux même installer ta tente itout, y a aucun soucis bon si c'est pas négociable, je t'accorde tout le temps dont tu as besoin
(sorry, not sorry )

merci Lane

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thesimsplaywithlife.forumactif.org/t2456-lacey-our-brains-are-sick-but-it-s-okay http://thesimsplaywithlife.forumactif.org/t2543-lacey-are-you-insane-like-me-been-in-pain-like-me
Maverick Malone
« On a frôlé la vie ! »
avatar

Messages : 338
Emménagement : 30/07/2016
Pseudo : nath
Avatar : sean o'pry ( Tag vava) good vibes. (sign) r.m drake (quote)
Autres comptes : Lysandre & Teagan
Bonus à long terme : 146

Âge : 28 annnées de galère dont 25 partagées avec les 2 femmes de sa vie. (30/07)
Statut : céibataire le coeur réfractère aux sentiments
Occupation : aiguise ses lames, charge ses armes, dompte ses démons, envoute ses victimes
Rps en cours : Sil - Coco - Baya - Lacey





Social Simbook
Carnet d'adresses:

MessageSujet: Re: (lacey) our brains are sick but it's okay.   Mer 10 Aoû - 22:42

On va tout défoncer.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thesimsplaywithlife.forumactif.org/t2454-maverick-our-brains-are-sick-but-that-s-okay http://thesimsplaywithlife.forumactif.org/t2542-laissez-vous-attirer-par-les-flammes-de-l-enfer-mav
Nora Chamberlain
MADAME CHAMBY LEWIS
avatar
MADAME CHAMBY LEWIS

Messages : 7249
Emménagement : 01/12/2015
Pseudo : alexia, moonstruck.
Avatar : nicola peltz, balaclava.
Autres comptes : sony, arìa, elis.
Bonus à long terme : 89

Âge : vingt-deux ans.
Statut : #pouetpouet
Occupation : tornade blonde à l'éruption solaire.
Rps en cours : doudou, rust, lys, iké, mia.

Social Simbook
Carnet d'adresses:

MessageSujet: Re: (lacey) our brains are sick but it's okay.   Mer 10 Aoû - 23:39

je valide I love you n'oublie pas d'aller faire des demandes de logement, emploi, ainsi que de te créer une fiche de liens. pour mieux préparer ton intégration, n'hésite pas à passer par le flood des nouveaux ainsi que par les demandes de rps ! bon jeu parmi nous, et n'hésite pas à me contacter si tu as le moindre soucis !

_________________
my ghost, where'd you go? ♒︎ i don't like them innocent, i don't want no face fresh. i like the sad eyes, bad guys, mouth full of white lies. kiss me in the corridor, but quick to tell me goodbye. and i swear i hate you when you leave but i like it anyway. © endlesslove.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thesimsplaywithlife.forumactif.org/t53-nora-wasted-youth http://thesimsplaywithlife.forumactif.org/t1783-nora-blue-moon
Lacey Malone
Félicitations tu vas bientôt toucher le fond, c’est bien.
avatar

Messages : 162
Emménagement : 30/07/2016
Pseudo : good vibes. aka lau(rie).
Avatar : cutie speckhart • (ava) cheap thrills (gifs) tumblr (sign) myself + tumblr + r.m. drake.
Autres comptes : fabulous lacey is unique.
Bonus à long terme : 0

Âge : vingt-cinq fleurs fanées le long des cicatrices du temps. vingt-cinq années passées à effleurer l'enfer, brûlant chaque parcelle de ton être.
Statut : célibataire, éperdument amoureuse par le passé, endeuillée sous un voile de noir. tu ne cherches plus l'amour, il est enterré six pieds sous terre.
Occupation : harmonie lumineuse en plein jour, dentelle aux accords purs. crocs acérés à la nuit tombée, chimiste joueuse aux allures d'ange cachant le visage du démon.

Social Simbook
Carnet d'adresses:

MessageSujet: Re: (lacey) our brains are sick but it's okay.   Jeu 11 Aoû - 12:24

merci nono

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thesimsplaywithlife.forumactif.org/t2456-lacey-our-brains-are-sick-but-it-s-okay http://thesimsplaywithlife.forumactif.org/t2543-lacey-are-you-insane-like-me-been-in-pain-like-me
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: (lacey) our brains are sick but it's okay.   

Revenir en haut Aller en bas
 
(lacey) our brains are sick but it's okay.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (ava) our brains are sick but it's okay.
» VOTRE OBSESSION POUSSETTE DU MOMENT....
» apo | she's sick and she's wrong (09/06)
» melissa ✤ put a gun to your head and paint the walls with your brains

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
the sims™ PLAY WITH LIFE :: NOUVELLE PARTIE :: Créer un sim :: Sims validés-
Sauter vers: