victor ▲ quand les certitudes s´effondrent en quelques secondes

AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 victor ▲ quand les certitudes s´effondrent en quelques secondes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Victor Wilde
j'peux pas je fais (encore) caca !
avatar
j'peux pas je fais (encore) caca !

Messages : 367
Emménagement : 19/01/2016
Pseudo : tadshoot
Avatar : jake cooper
Autres comptes : river et sil
Bonus à long terme : 36

Âge : dix neuf ans
Statut : le coeur rempli de haine et de colère, de peur et de regrets.
Occupation : étudiant en première année à l'uni. toujours en galère.

Social Simbook
Carnet d'adresses:

MessageSujet: victor ▲ quand les certitudes s´effondrent en quelques secondes   Mar 19 Jan - 18:51



Fuck it.
groupe. ★★★

VICTOR WILDE
FEATURING JAKE COOPER
nom : wilde. le nom de ta mère. parce que t'as jamais connu ton père. alors tu portes son nom à elle. comme tes frères. prénoms : victor. on t'appelle souvent vic. c'est plus court. plus pratique. date et lieu de naissance : le 18 avril à montsimpa. t'y es né. t'en es jamais parti. âge : 18 ans, âge à la con. statut civil : célibataire, t'as jamais été vraiment amoureux. ni vraiment en couple. enfin si, vaguement. juste comme ça. pour essayer. occupation : lycéen. enfin, à la base. pour l'instant, tu te réhabitues à vivre sans tes yeux. orientation sexuelle : gay. tu l'as vraiment réalisé y'a un peu plus de trois ans. tu l'acceptes plutôt bien. c'est les autres qu'acceptent pas. fonds du foyer : $ pas grand chose. ta mère enchaîne les jobs et maintenant, faut payer pour l'hôpital. pour les aménagements dû à ton handicape aussi. c'est la merde. désir à long terme : le bonheur compétences : photographie 8/10 - charisme 4/10 - logique 3/10 traits de caractère : fragile , impulsif , rancunier , brisé , intelligent , attachant , cynique , tendre aspiration : fromage fondu, tu rêves un peu de tout. d'amour, d'amitié, de famille, de connaissance, de plaisir. t'es pas vraiment marginal. ou plutot, te l'étais pas. maintenant, avec tes yeux qui marchent plus, t'es plus très sur.

Les vilains petits détails

001. Victor, il est aveugle depuis quatre mois. Il est paumé le gamin. Dans son monde tout noir. Il réapprend à vivre avec son handicap. Lentement. Mais il a mal. Mal de ne plus voir le monde comme avant. Mal d’avoir perdu ses rêves. Alors il s’égare un peu.

002. Victor, il aime les garçons. Il le sait maintenant. Et il l’accepte. Il est différent. Il aime différemment. Pas mieux. Pas moins bien. Juste différemment. Il ne comprend pas pourquoi le monde semble lui en vouloir autant de préférer les garçons. Il aimerait pouvoir le dire sans avoir peur. Mais elle est là, la peur. Ancrée en lui. Victor, il a pas honte. Il a juste peur de la honte des autres.

003. Victor, il a toujours été un garçon souriant. Dans le genre un peu banal. Celui qui sourit pour cacher quelques mal-êtres. Celui qui préfère effacer ces moments tourmentés. Pour les remettre à demain. Puis finalement, ça l’a rattrapé. Depuis son accident, Victor il est différent. Il a cette haine au creux du cœur. Cette haine contre le monde. Ce monde si dégueulasse. Il y a toute cette rancœur qui s’est accumulé au fil des années qui explose dans un bruit dégueulasse. Il est brisé le gamin. Perdu. Tellement perdu.

004. Victor, c’est le plus petit de la famille. Il a deux grands frères. Puis sa mère. L’ainé s’est barré depuis six ans maintenant. Il a jamais donné de nouvelle. Ca l’a brisé Victor. Parce qu’il l’aimait à en crever. Il était comme un modèle pour lui. Un peu le père qu’il n’a jamais eu. Parce que Victor, il a toujours eu que sa mère. Sa mère un peu tordue. Celle qui ramène toujours des hommes à la maison. Celle qui a fait des gosses, mais on sait pas vraiment pourquoi.

005. Victor, il s’est toujours senti abandonné. Abandonné par son père. Abandonné par son frère. Il a ce vide au creux du cœur. Cette impression qu’il a toujours été celui qui reste quand tout le monde s’en va. Victor, il a ce besoin constant d’être entouré. De se sentir aimé. Pas forcément d’amour. Peut-être juste d’amitié. Mais il a besoin d’être important. De recevoir de l’affection. Tout le temps. S’en est parfois fatiguant.

006. Victor, il était passionné de photographie. Toujours à capturer ces petits moments de la vie avec son appareil. Il aurait voulu devenir photographe. Maintenant, il ne peut plus.

007. Victor, il supporte pas qu’on le prenne en pitié. Il supporte pas de sentir le regard désolé des gens. Il voudrait redevenir comme les autres. Juste ça. Etre normal. Ne pas avoir peur de sortir dehors. Pouvoir rire avec des amis. Simplement.

008. Victor, il fait beaucoup de cauchemars depuis son accident. Il le revit. Encore et encore. Alors il devient insomniaque. Il a peur de dormir. Peur de revivre encore cette nuit. Peur de ressentir de nouveau la douleur. Parfois, il tombe de fatigue et se réveille en sueur après avoir emmerder son frère et sa mère avec ses hurlements.



pseudo/prénom : tadshoot. marion scénario ou inventé : inventé autres persos : mon petit river ** tes impressions sur le forum : pose ses fesses définitivement où l'avez-vous connu : gladou

Code:
<b>JAKE COOPER</b> - victor Wilde



Dernière édition par Victor Wilde le Mar 19 Jan - 23:18, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Victor Wilde
j'peux pas je fais (encore) caca !
avatar
j'peux pas je fais (encore) caca !

Messages : 367
Emménagement : 19/01/2016
Pseudo : tadshoot
Avatar : jake cooper
Autres comptes : river et sil
Bonus à long terme : 36

Âge : dix neuf ans
Statut : le coeur rempli de haine et de colère, de peur et de regrets.
Occupation : étudiant en première année à l'uni. toujours en galère.

Social Simbook
Carnet d'adresses:

MessageSujet: Re: victor ▲ quand les certitudes s´effondrent en quelques secondes   Mar 19 Jan - 18:51

one
Tu rigoles comme un idiot. A te tortiller dans tous les sens pour tenter de lui échapper. « Naaaaan ! Clyyyyde ! Arreeeeteuuuh ! » Tu tentes de répliquer, mais c’est peine perdu. Du haut de ses dix ans, il te domine bien largement. Alors tu cries à ton frère de venir t’aider. Mais il se contente de rigoler. Alors tu finis par abdiquer. Le sourire aux lèvres, tu cesses ta rébellion pour te plier à la volonté de ton frère. A toi de compter. Encore. Tu te lèves tandis que les chiffres défilent déjà tout bas. Les deux grands partent se dissimuler dans un coin de la maison. Tu finis par les trouver. Et ça finis un peu comme dans les films. Epuisés dans le grand lit de maman. Allongés les uns contre les autres. La tête sur l’ainé, le bras sur le cadet. Tu fermes les yeux puis tu souris. Heureux.
Elle est jolie la scène. Trois frères qui s’amusent. C’est simple. C’est beau. T’aurais voulu que ça ne s’arrête jamais. T’aurais voulu garder cette présence un peu rassurant. Ses rires et ses conneries. Ca te donnait envie de grandir. D’être comme lui. Mais un jour, il est parti. T’avais douze ans quand il a passé la porte pour ne plus jamais revenir. T’as eu mal. Tellement mal. Tu t’es senti abandonné. Délaissé. Oublié. Le p’tit con qui restait à la maison dans l’attente du retour de son modèle sur terre. Alors t’as décidé de grandir. De faire comme ci. C’était pas évident. Tu te sentais seul. Pourtant, t’as appris à faire semblant. Semblant d’aller bien. Semblant d’être heureux. Comme avant.
Juste comme avant.

two
Il y a ce silence qui te fait face. Une nouvelle fois. Alors, la question reste en suspense. Encore. Toujours. Qui est-il ? Pourquoi n’est-il pas là ? Ne t’aimait-il pas ? Et pourquoi ? Toutes ces questions qui se heurtent dans ton esprit tourmenté.
Papa. T’aurais aimé l’appeler comme ça. Ton géniteur. C’est moche comme mot géniteur. Ca fait loin. Ca fait dur. Ca fait mal. Puis surtout, ça rime avec malheur. Douleur. Et puis peur. Ca rime avec cœur aussi. Voleur de cœur. Alors parfois, tu te surprends à rêver. De tout. De rien. D’un père super-héros. Ou bien agent secret. Un truc un peu fou. Puis finalement, tu retombes sur terre. Violemment. C’est probablement qu’un tocquard. Qu’un connard. Un mec un peu salaud qui a préféré se barrer plutôt que d’assumer. Alors tu préfères oublier. Mettre ça de coté pour ne plus y penser.
Pauvre con.


three
Tes yeux se perdent sur ses lèvres. Ces lèvres qui s’étirent dans un sourire. Il est beau. Sa main vient se poser sur ta hanche alors qu’il s’approche de ton oreille pour y souffler une connerie. Tu ries. Un rire franc et sincère. T’aimes bien être avec lui. Lysandre. Lui, puis Dmitri.
Tu n’avais jamais réalisé avant. Trop occupé à faire comme les autres. A te perdre dans la masse informe de cette société conformiste.  T’avais pas réalisé que t’étais différent. Que tu aimais différemment. Mais là, tu l’sens. Tu l’sens que t’as envie de ses lèvres. De son corps. Alors tu souris encore lorsqu’il vient se coller contre toi pour te souffler une autre connerie. Ca t’fait frissonner un peu. Juste un peu.
La pièce se vide. Y’a plus que lui et toi. Lui et toi un peu torché. Vous rigolez comme des idiots à une blague même pas drole. Puis tu sais pas pourquoi, tu l’attires contre toi. D’un geste tendre. Un peu maladroit. Puis tes lèvres viennent rencontrer les siennes.
La réaction se fait attendre. Un peu. Le temps de réaction est altéré par l’alcool qui coule dans ses veines. Pourtant, elle ne fait que la ralentir. Par l’attendrir. La réaction est violente. Il te pousse. Brutalement. « Putain ! Sale pd ! » Tu te retrouves comme un con fasse à lui. La bouche légèrement ouverte, abruti par l’alcool. Tu clignes des yeux.
Sale pd.


four
Tu te caches derrière ton sourire. Plus que n’importe quand. Tu fais comme si les remarques te touchaient pas. Mais t’as mal.
Peu importe. Tu sors. Tu ries. Tu fais comme si tout allait bien. Tu oublies que ton frère t’ignore dès que tu essaies de le joindre. Que Lysandre et Dmitri s’amusent à t’humilier à chaque fois qu’ils te croisent. Que ta mère a carrément cessé de te parler. Tu t’évades dans la photographie quand le besoin s’en fait sentir. T’aimes ça, la photographie. C’est beau. Il parait que t’es doué. T’aimerais faire ça plus tard. Des études de photos puis devenir professionnel. C’est un rêve un peu utopique. Tu le sais. Beaucoup de personnes pour peu de place. Mais tu t’en fou. T’es un gamin déterminé. T’y arriveras, c’est tout. Rien que pour donner une leçon à tous ces cons.
Pan, dans vos dents.


five
« Alors Victor, t’as décidé de muscler ton petit cul de pédale ? » Elles te fatiguent toutes ses remarques. Elles sont moins violentes que celles de Lysandre, mais elles sont là. « Va t’faire mettre Dmitri » Il rigole. Il se fout de ta gueule. Pour changer. Il s’approche de toi tandis que, un à un, les autres élèves quittent la douche puis le vestiaire. « M’approche pas, connard » Tu l’sens son regard. Son putain de regard. « C’est pas plutôt à toi de te faire mettre ? »
T’as pas bien compris comment ça s’est passé. Comment des gémissements de plaisir ont fini par s’échapper de tes lèvres sous les coups de reins du délinquant. Mais ça s’est fait. Et c’était bon. Putain c’était bon. « … Tu l’dis à qui que ce soit, j’te jure que j’te bute ». T’as souris. Doucement. Mais t’as rien dit. Alors, tout doucement, tu t’es barré.
Juste comme ça.



six
Ca a continué. Vous deux. C’est pareil, tu sais pas bien pourquoi. Y’avait un truc un peu sauvage. Puis tellement bon. C’était déstructuré. Un peu violent. Un peu fragile. Et parfois. Parfois, il y avait cette petite touche de tendresse un peu étrange. C’est fou comme c’était vous. Paradoxalement paradoxale. Ce sentiment de haine intense qui pouvait se transformer en un volcan explosif de fougue et de passion. Il te disait des trucs dégueulasses. Et toi, tu l’griffais. Le mordait. Marquait sa peau de ton passage. C’était spécial. Mais putain, y’avait rien de comparable. C’était fort. Bandant. Exaltant. C’était ce truc un peu décadent qui rend dépendant. Un truc stupide.

Mais il a fallu que ça se termine. Violemment.

« Bordel mais c'est quoi ça putain pédé d'merde ?! J'vais t'buter ! » T’as sursauté en entendant sa voix. Et tu t’es relevé immédiatement. Lysandre. « C’est pas s’que tu c… » PAF. Première coup de poing. Un gémissement s’échappe de tes lèvres ouvertes. Le sang commence déjà à couler. « Ta gueule tafiole ! » PAF. Le deuxième coup tombe. C’est fois ci, c’est l’arcade qui prend. Tu gémis de douleur. «  Connard ! » Tu tentes de répliquer un peu maladroitement. Et Lysandre ne manque pas de te répondre avec les poings. Tu comprends rapidement que ta force physique ne servira à rien. Alors t’utilises tes mots. « T’es qu’un con p’tain ! Admet le qu’t’aimes les mecs au lieu d’me frapper ! » Les coups se font plus violent. Tu peines à les éviter. Dmitri est là. Il regarde. Sans rien dire. Sans rien faire. Il regarde son amant se faire démonter la gueule. C’est violent. Insoutenable. Les coups pleuvent. Coups de poings. Coups de pieds. Les larmes coulent sur tes joues. Tu veux pas supplier. Pas Lysandre. Alors t’appelles Dmitri. Tu gémis son prénom entre deux cris de douleur. Mais rien. Pas de réaction. Si ce n’est plus de violence. Puis c’est le coup en trop. La tête. Les coups pleuvent encore quelques secondes. Puis le silence. Silence de mort. T’es là. Effondré par terre dans une position un peu étrange. Nu. Le corps plein de sang. Inconscient.
Putain.

end
T’aurais pu crever. T’aurais du crever. Mais tu t’es réveillé. Deux semaines après, t’as ouvert les yeux. Mais rien. Plus rien. C’est le noir intersidéral qui t’a répondu. T’as paniqué en voyant rien. Puis près de toi, tu l’as entendu. Cette voix. Cette voix à la con qui te disait des mots affreux. « Je suis désolé … Vous ne reverrez plus jamais » Ca s’ra le noir. Pour toujours et à jamais. Dans ton cœur. Dans ton âme. C’est le noir qui s’infiltre un peu partout. Tu vois plus. Et tu verras plus jamais. Rien. Ni personne.
Adieux tes jolis rêves de photographes.
Adieux la beauté du monde.
Adieux l’espoir.
Doucement, tu t’es mis à pleurer.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nora Chamberlain
MADAME CHAMBY LEWIS
avatar
MADAME CHAMBY LEWIS

Messages : 7249
Emménagement : 01/12/2015
Pseudo : alexia, moonstruck.
Avatar : nicola peltz, balaclava.
Autres comptes : sony, arìa, elis.
Bonus à long terme : 89

Âge : vingt-deux ans.
Statut : #pouetpouet
Occupation : tornade blonde à l'éruption solaire.
Rps en cours : doudou, rust, lys, iké, mia.

Social Simbook
Carnet d'adresses:

MessageSujet: Re: victor ▲ quand les certitudes s´effondrent en quelques secondes   Mar 19 Jan - 19:05

salut toi

t'es tout joli:
 

_________________
my ghost, where'd you go? ♒︎ i don't like them innocent, i don't want no face fresh. i like the sad eyes, bad guys, mouth full of white lies. kiss me in the corridor, but quick to tell me goodbye. and i swear i hate you when you leave but i like it anyway. © endlesslove.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thesimsplaywithlife.forumactif.org/t53-nora-wasted-youth http://thesimsplaywithlife.forumactif.org/t1783-nora-blue-moon
Dmitri Malejka
it's a wonderful sim's life
avatar

Messages : 274
Emménagement : 19/01/2016
Pseudo : nevada.
Avatar : ellisdon -nevada-
Autres comptes : kodi le kido
Bonus à long terme : 42

Âge : vingt ans
Statut : libre.
Occupation : fouteur de trouble.

Social Simbook
Carnet d'adresses:

MessageSujet: Re: victor ▲ quand les certitudes s´effondrent en quelques secondes   Mar 19 Jan - 19:14


il est surtout très pédé, ne t'attarde pas Arrow

_________________
bien sur que non tu ne sais pas. le chant des oiseaux, l'odeur du pain cuit, la chaleur d'un rayon de soleil. mais du reste tu ne sais rien, d'une envie impossible, d'un gouffre dans l'estomac, d'un organe au bord de l'explosion, d'un cœur qui crie à l'agonie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nora Chamberlain
MADAME CHAMBY LEWIS
avatar
MADAME CHAMBY LEWIS

Messages : 7249
Emménagement : 01/12/2015
Pseudo : alexia, moonstruck.
Avatar : nicola peltz, balaclava.
Autres comptes : sony, arìa, elis.
Bonus à long terme : 89

Âge : vingt-deux ans.
Statut : #pouetpouet
Occupation : tornade blonde à l'éruption solaire.
Rps en cours : doudou, rust, lys, iké, mia.

Social Simbook
Carnet d'adresses:

MessageSujet: Re: victor ▲ quand les certitudes s´effondrent en quelques secondes   Mar 19 Jan - 19:31

je m'attarde si je veux

_________________
my ghost, where'd you go? ♒︎ i don't like them innocent, i don't want no face fresh. i like the sad eyes, bad guys, mouth full of white lies. kiss me in the corridor, but quick to tell me goodbye. and i swear i hate you when you leave but i like it anyway. © endlesslove.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thesimsplaywithlife.forumactif.org/t53-nora-wasted-youth http://thesimsplaywithlife.forumactif.org/t1783-nora-blue-moon
Rafaëlle Coolidge
la folie qui fait tout
avatar

Messages : 2449
Emménagement : 02/12/2015
Pseudo : marine
Avatar : bb lapin. (@faust)
Autres comptes : tigrou et maé.
Bonus à long terme : 0

Âge : vingt-trois.
Statut : FAN TEAM TIGRA!
Occupation : banditisme.
Rps en cours :
OPEN!
sony, butt, rae


MessageSujet: Re: victor ▲ quand les certitudes s´effondrent en quelques secondes   Mar 19 Jan - 20:33

je bave

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: victor ▲ quand les certitudes s´effondrent en quelques secondes   Mar 19 Jan - 21:29

Moi perso j'en ai rien à carrer de l'avatar.
Mais ton histoire quoi. Tes anecdotes. Il m'a fait vibrer ton petit gay victime d'homophobie -parce que c'est trop courant malheureusement-
ALORS BIENVENUE KOUPAIN
Je suis déjà en train de te chercher un lien avec Rory parce qu'il lui ressemble trop sauf qu'elle, elle a un vagin Arrow

J'te love tout plein
Revenir en haut Aller en bas
Victor Wilde
j'peux pas je fais (encore) caca !
avatar
j'peux pas je fais (encore) caca !

Messages : 367
Emménagement : 19/01/2016
Pseudo : tadshoot
Avatar : jake cooper
Autres comptes : river et sil
Bonus à long terme : 36

Âge : dix neuf ans
Statut : le coeur rempli de haine et de colère, de peur et de regrets.
Occupation : étudiant en première année à l'uni. toujours en galère.

Social Simbook
Carnet d'adresses:

MessageSujet: Re: victor ▲ quand les certitudes s´effondrent en quelques secondes   Mar 19 Jan - 21:32

Vous êtes mignons **

Lilas, ça me touche ce que tu dis

_________________


take a breath and
count to ten
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nora Chamberlain
MADAME CHAMBY LEWIS
avatar
MADAME CHAMBY LEWIS

Messages : 7249
Emménagement : 01/12/2015
Pseudo : alexia, moonstruck.
Avatar : nicola peltz, balaclava.
Autres comptes : sony, arìa, elis.
Bonus à long terme : 89

Âge : vingt-deux ans.
Statut : #pouetpouet
Occupation : tornade blonde à l'éruption solaire.
Rps en cours : doudou, rust, lys, iké, mia.

Social Simbook
Carnet d'adresses:

MessageSujet: Re: victor ▲ quand les certitudes s´effondrent en quelques secondes   Mar 19 Jan - 23:28

han purée, il est trop adorable t'as qu'une envie, lui faire tout plein de câlins et lui dire que tout ira bien je valide, hop I love you n'oublie pas d'aller faire des demandes de logement, emploi, ainsi que de te créer une fiche de liens. Bon jeu parmi nous, et n'hésite pas à me contacter si tu as le moindre soucis !

_________________
my ghost, where'd you go? ♒︎ i don't like them innocent, i don't want no face fresh. i like the sad eyes, bad guys, mouth full of white lies. kiss me in the corridor, but quick to tell me goodbye. and i swear i hate you when you leave but i like it anyway. © endlesslove.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thesimsplaywithlife.forumactif.org/t53-nora-wasted-youth http://thesimsplaywithlife.forumactif.org/t1783-nora-blue-moon
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: victor ▲ quand les certitudes s´effondrent en quelques secondes   

Revenir en haut Aller en bas
 
victor ▲ quand les certitudes s´effondrent en quelques secondes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand l'éducation "alternative" isole...
» Sanvic - Rue Victor Hugo > Rue Docteur Brouardel
» Quand changer pour le groupe 2?
» Quand mon retour provoque l'apocalypse...
» Quand l'UE nous impose les OGM et les farines animales...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
the sims™ PLAY WITH LIFE :: NOUVELLE PARTIE :: Créer un sim :: Sims validés-
Sauter vers: